Santé / Société

Comment gérer vos proches qui ne respectent pas les gestes barrières

Temps de lecture : 2 min

Il faut parfois savoir dire stop, pour se protéger comme pour protéger les autres.

Vous pouvez faire part de vos inquiétudes tout en restant amical·e. | Julian Wan via Unsplash
Vous pouvez faire part de vos inquiétudes tout en restant amical·e. | Julian Wan via Unsplash

Recadrer ses ami·es n'est pas toujours facile. On ne les a pas vu·es depuis plusieurs mois à cause du confinement, alors on imagine mal fêter les retrouvailles en les remettant à leur place.

Comment réagir si vous êtes face à des personnes qui se moquent des gestes barrières, comme la distanciation sociale, alors que vous y êtes attaché·e et que leur comportement vous angoisse? La BBC livre de précieux conseils pour expliquer à votre entourage votre position.

La confrontation directe n'est pas forcément la meilleure option: la personne pourrait se braquer et la discussion se terminer en dispute. Préférez une méthode plus posée et pacifique.

«Expliquez à vos amis que votre inquiétude est bien fondée, que vous vous préoccupez de leur santé et que vous ne cherchez pas à les prendre de haut», recommande Miriam Kirmayer, psychologue clinicienne spécialiste des relations amicales.

Si la personne ne semble pas réceptive à vos mises en garde, c'est à vous d'agir. Selon la psychologue Kate Hamilton-West, «si la relation vous met vous et vos amis en danger, il est parfaitement raisonnable de dire: “En fait, je ne peux pas te voir pour le moment... Je ne veux pas être responsable de la contamination de mes amis”».

Il faut également rester sur ses gardes. Tout le monde connaît ces fêtes où l'on doit normalement être une dizaine et où l'on se retrouve trois fois plus nombreux sans s'en rendre compte. En pleine épidémie, mieux vaut éviter.

Dans ce genre de situation, n'hésitez pas à vocaliser votre inconfort. Pourquoi ne pas dire: «Je ne me sens plus à mon aise, je préfère rentrer chez moi»?

Éviter une rupture inutile

Pour autant, trouver qu'un·e ami·e a des comportements potentiellement dangereux peut-il mettre en péril votre relation? Les deux psychologues répondent par la négative.

«Nous devrions tous être capable de décider des termes non négociables dans nos relations. Cependant, une pandémie n'est pas nécessairement le moment idéal pour prendre des décisions si importantes à propos de nos amitiés», souligne Kirmayer.

Pour éviter une rupture inutile, la spécialiste conseille de s'interroger: «D'abord, est-ce que ce différend reflète un problème latent et plus large dans votre relation? Ensuite, avez-vous discuté des éventuels problèmes rencontrés avec votre ami?»

Des solutions sont toujours envisageables. Tant que la distanciation sociale est de rigueur, pourquoi ne pas rester en contact uniquement virtuel? Les apéros Zoom ont très bien fonctionné durant le confinement, et ils permettent de maintenir le lien social sans mettre qui que ce soit en danger.

Newsletters

À force de ne pas porter de masques, les politiques propagent le coronavirus au Mississippi

À force de ne pas porter de masques, les politiques propagent le coronavirus au Mississippi

Près d'un·e législateur·trice sur six est contaminé·e dans cet État américain.

Les plantes d’intérieur ne purifient pas l’air de votre appartement

Les plantes d’intérieur ne purifient pas l’air de votre appartement

À moins d’avoir une véritable forêt tropicale chez soi, les plantes s’avèrent être parfaitement inefficaces pour assainir les logements.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Intempéries mortelles au Japon, réouverture du Musée du Louvre et évolution de la pandémie... La semaine du 4 juillet 2020 en images.

Newsletters