France

Quel candidat à gauche en 2012? La réponse des intellectuels

Temps de lecture : 2 min

Le Nouvel Observateur a demandé à des intellectuels et artistes quel était selon eux le meilleur candidat à gauche pour 2012. Martine Aubry arrive en tête des suffrages, plébiscitée notamment par Agnès Jaoui, Eric Naulleau, Patrick Pelloux, Jean-Pierre Azéma ou Daniel Lindenberg.

Le nom de Dominique Strauss-Kahn revient également souvent, mais de manière moins assumée. «Au sein des leaders d’opinion, de nombreux esprits brillants du monde économique – universitaires et chefs d’entreprise – le distinguent, mais, allez savoir pourquoi, la plupart préfèrent garder l’anonymat. Sans doute pour ne pas insulter l’avenir, surtout s’il souriait à Aubry…», écrit le Nouvel Obs.

Les noms de Ségolène Royal, François Hollande, Bertrand Delanoë et Manuel Valls sont bien sûr évoqués, mais avec moins d'entrain. Et il y a quelques surprises, comme le philosophe Vincent Cespédès qui préfère... Elisabeth Guigou.

[Lire l'avis des intellectuels sur nouvelobs.com et l'analyse du magazine]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de Une: Martine Aubry Stephane Mahe / Reuters

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters