Monde

George Bush s'est-il essuyé les mains sur Bill Clinton?

Temps de lecture : 2 min

Une vidéo de la visite de George W. Bush et Bill Clinton à Haïti déchaîne le Web américain depuis mercredi 24 mars. La raison? Alors que les deux anciens présidents sont en plein bain de foule dans le pays sinistré, Bush semble s'essuyer la main, après avoir serré celle d'un Haïtien... sur la chemise de Bill Clinton.

[Voir la vidéo ci-dessous]

«Si c'est bien ce qu'il a fait, c'est compréhensible. Les présidents visitaient un camp où les gens déplacés par le séisme vivent dans des tentes où rester propre n'est pas facile», ironise le NPR, qui relève que même lors des bains de foule présidentiels aux Etats-Unis, les assistants avec du savon pour les mains ne sont jamais loin.

Le site libéral (comprendre démocrate) Think Progress écrit que Bush a une aversion bien connue pour les germes et une tendance à utiliser les vêtements d'autrui pour se laver. Le site renvoie ainsi vers une vidéo où on voit l'ancien président nettoyer ses lunettes avec la chemise d'une femme sur un plateau de télévision, et cite un passage du livre d'Obama The Audacity of Hope où il raconte comment Bush s'est copieusement nettoyé les mains après lui avoir chaleureusement serré la main.

Mais rien ne permet d'affirmer avec certitude que Bush se soit vraiment essuyé sur Clinton, selon le Guardian, qui rappelle que Bush est très ponctuel, contrairement à Clinton, et que son geste n'était peut-être qu'une invitation à accélérer le mouvement.

[Lire l'article sur npr.org]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de Une: Capture d'écran de YouTube

Newsletters

Mémorandum pour l'Allemagne

Mémorandum pour l'Allemagne

La première puissance économique du continent ferait bien de ne pas oublier qu'elle a une dette envers l'Europe.

Italie: la deuxième ligne de front face au coronavirus est dans les supermarchés

Italie: la deuxième ligne de front face au coronavirus est dans les supermarchés

Au stress de se faire contaminer au contact de la clientèle s'ajoute celui d'être à la hauteur d'une mission essentielle à la résistance psychologique et physique des citoyen·nes.

Face au coronavirus, la Suède choisit l’auto-responsabilité

Face au coronavirus, la Suède choisit l’auto-responsabilité

Boîtes de nuit ouvertes, de nombreuses personnes dans les rues… La Suède a opté pour une voie bien différente de ses voisins européens.

Newsletters