Santé

La nature est un anti-dépresseur (et elle dégonfle l'ego)

Temps de lecture : 2 min

Pour être en forme, un bol d'air frais régulier est fortement conseillé.

La espaces naturels ont la vertu d'émerveiller et de rendre leur humilité à des individus emplis d'un sentiment de toute-puissance. | Lukasz Szmigiel via Unsplash 
La espaces naturels ont la vertu d'émerveiller et de rendre leur humilité à des individus emplis d'un sentiment de toute-puissance. | Lukasz Szmigiel via Unsplash 

Un bon bain de verdure, ça fait toujours du bien. Mais on ne se doute pas des réels bienfaits que la nature peut produire sur le corps et l'esprit. Sérénité, humilité et joie de vivre font partie des nombreuses vertus à lui attribuer. Cet article de CNN recense les principales raisons pour lesquelles on a intérêt à faire corps avec la nature.

La nature nous rend humble

Ses pouvoirs sont incontestables et sans limite. Depuis des milliers d'années, les êtres humains tentent par tous les moyens de la contrôler, creusant des tunnels, bitumant des sentiers et abattant des forêts entières. Mais le genre humain n'est pourtant que très peu de chose. Pensez au caractère imprévisible des océans, par exemple. En un claquement de doigts, la puissance d'un tsunami peut engloutir une ville ou une région tout entière. Rien de ce que la nature humaine a pu élaborer n'est en mesure d'enrayer cette force.

Par ailleurs les animaux nous remettent tou·tes au même niveau. Un âne ou un canard ne font pas de distinction entre des personnes d'origines différentes, de couleurs de peau variées ou qui exercent toute sorte de professions lorsqu'elles leur tendent un bout de pain à croquer.

Un véritable shoot de sérénité

S'ouvrir à la nature, c'est s'exposer au calme, à la sérénité et à une beauté infinie. Le philosophe Nietzsche était un véritable amoureux de la nature. Il a passé sept étés au village de Sils Maria dans les Alpes Suisses, en 1881 puis entre 1883 et 1888, à explorer les montagnes sans jamais se lasser de leur splendeur. C'est à cet endroit qu'il a écrit parmi ses plus grandes œuvres, dont Le Gai savoir, Ainsi parlait Zarathoustra et Le Crépuscule des idoles.

Ses travaux révèlent son émerveillement devant la sérénité émanant des troupeaux d'animaux paissant dans les prés. Chez eux il n'a observé aucune trace de colère ou d'impatience, ni le moindre regret, envie ou sentiment d'échec. À la vue de ces bêtes, le philosophe ressentait un sentiment de contentement et de plénitude, atteignant son but en goûtant à l'ataraxie, cette absence de troubles recherchée par les Stoïciens depuis l'Antiquité.

La nature nous rend notre âme d'enfant

Les adultes ont souvent une vision bien morne de la vie. Le quotidien monotone du travail et des obligations liées à ces âges peuvent rendre la vie ennuyeuse et bien triste. Tout le monde a pourtant été un enfant qui s'émerveille à la vue d'une simple feuille de papier, d'un interrupteur ou de pinces à linge. La nature, toujours imprévisible, offre toujours des spectacles inédits.

En ce moment même, à travers le monde, des colonies entières de fourmis tisseuses construisent leur nid. On a souvent tendance à oublier qu'on ne partage pas seulement cette planète avec nos semblables, mais aussi avec des animaux parmi les plus spectaculaires, allant des écureuils volants, aux poissons diodon.

Newsletters

Le camping, parfait pour des vacances avec distance physique

Le camping, parfait pour des vacances avec distance physique

Après des mois de confinement, les gens louent camping-cars, bungalows et tentes de luxe pour passer du temps en pleine nature.

Pourquoi privilégier le masque en tissu au masque chirurgical

Pourquoi privilégier le masque en tissu au masque chirurgical

Il protège aussi bien contre le coronavirus et fait courir moins de risques à l'environnement.

Ce qu'il se passe dans votre cerveau lorsque vous méditez

Ce qu'il se passe dans votre cerveau lorsque vous méditez

La méditation, à tout âge, améliore les performances cognitives de votre cerveau.

Newsletters