Économie

Les Békés dominent toujours la vie économique de la Guadeloupe

Temps de lecture : 2 min

Long reportage du Monde sur le «mouvement historique» en Guadeloupe. Si «la vie chère» en a été le déclencheur, les causes réelles semblent bien plus profondes et traduisent une réelle volonté de changement. Selon le quotidien, «les rois du pétrole cristallisent les frustrations contre la vie chère et contre la "pwofitasyon" (ndlr : l’exploitation) qui pourrit la vie économique de l'île à tous les niveaux.»

La filière pétrolière est gérée de manière opaque et elle est entre les mains notamment «de ces grandes familles de békés, qui sont aujourd'hui sur la sellette.»

L’île est donc toujours tenu par les Blancs et les quelques incivilités «ne peuvent occulter la liesse et le sentiment de libération qui parcourt l'île depuis trois semaines; des milliers de Guadeloupéens dans les rues – l'équivalent de manifestations de 6 millions de personnes dans la métropole.»

Photo Reuters

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Vendôme est-il une place, une ville ou une marque de luxe?

Vendôme est-il une place, une ville ou une marque de luxe?

La sous-préfecture du Loir-et-Cher vient de céder au groupe de luxe LVMH le droit d'utiliser son nom comme marque pour de futurs produits de joaillerie. La décision fait débat, notamment en raison du faible montant de la transaction.

2050, la fin des smartphones?

2050, la fin des smartphones?

Depuis 2007 et la création de l'iPhone par Apple, près de 10 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde, dont 1,4 milliard rien qu'en 2018. Pour les fabriquer: du plastique, du verre, du métal; mais aussi des matières rares, l'europium,...

La mode de seconde main, le nouveau chic qui fait bon genre

La mode de seconde main, le nouveau chic qui fait bon genre

Sacs de luxe revendus en ligne, pièces vintage mises aux enchères, vêtements bradés sur Vinted... la seconde main concerne toute la mode et se démocratise. Objectif: acheter moins cher, plus vite et avec une conscience écologique.

Newsletters