Économie

Les milliardaires américains ont gagné 398 milliards pendant la pandémie de Covid-19

Temps de lecture : 2 min

Jeff Bezos est toujours l'homme le plus riche du monde, mais avec 34,6 milliards de dollars en plus.

Jeff Bezos, le fondateur et PDG d'Amazon, à Las Vegas, le 6 juin 2019. | Mark Ralston / AFP
Jeff Bezos, le fondateur et PDG d'Amazon, à Las Vegas, le 6 juin 2019. | Mark Ralston / AFP

Si la crise du coronavirus a porté un coup à l'économie mondiale, elle profite au moins à quelques-un·es. Entre le 18 mars et le 19 mai 2020, la valeur nette des 600 plus grosses fortunes américaines a augmenté de 434 milliards de dollars. Cela représente 398 milliards d'euros, et un bond de 15% en seulement deux mois.

Les cinq premiers milliardaires américains, Jeff Bezos, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Warren Buffett et Larry Ellison, ont à eux seuls gagné 75,5 milliards de dollars (69,3 milliards d'euros).

La valeur nette de la fortune du fondateur et PDG d'Amazon, Jeff Bezos, a augmenté de 30,6% pendant la pandémie de Covid-19, atteignant désormais les 147,6 milliards de dollars (soit à peine moins que le PIB de la Hongrie). Avec Zuckerberg, qui a gagné 25 milliards de dollars, il est le plus gros bénéficiaire de la crise.

Jackpot pour les entreprises tech

Les géants du secteur technologique sont ceux qui tirent le mieux leur épingle du jeu, pendant que le reste de l'économie s'effondre, laissant les personnes à faibles revenus dans une plus grande précarité.

Depuis la mi-mars, 47% des Américain·es ont déclaré qu'eux-mêmes ou une autre personne de leur ménage avait perdu des revenus depuis le début de la pandémie. La semaine dernière seulement, 2,4 millions de personnes supplémentaires demandaient des allocations de chômage temporaires aux États-Unis.

«Alors que des millions de personnes risquent leur vie et leur gagne-pain en tant que travailleurs mis en première ligne, ces milliardaires bénéficient d'une économie et d'un système fiscal qui est câblé pour canaliser la richesse vers le sommet», a déclaré Chuck Collins, directeur du programme sur l'inégalité à Institute for Policy Studies.

On estime que 16 millions de travailleurs et travailleuses américaines ont perdu l'assurance maladie fournie par leur employeur.

Newsletters

Le plastique est le nouveau charbon des émissions de gaz à effet de serre

Le plastique est le nouveau charbon des émissions de gaz à effet de serre

L'industrie américaine de plastique émettra davantage de gaz à effet de serre que celle du charbon d'ici 2030, alerte un nouveau rapport.

Bercy

Bercy

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

Il n'est pas du tout certain que l'on puisse se passer un jour du nucléaire

En se prononçant pour la construction de nouveaux réacteurs, Macron remet le sujet à l'ordre du jour. À droite, c'est clairement oui, à gauche, c'est plutôt non, avec plus ou moins de clarté.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio