Monde

Au Canada, une première inculpation pour terrorisme «incel»

Temps de lecture : 2 min

La police de Toronto a qualifié le meurtre d'une femme dans un salon de massage érotique d'acte terroriste inspiré par l'idéologie misogyne des incels.

Une veille en l'honneur des dix victimes d'un attaque inspirée par l'idéologie incel, à Toronto le 24 avril 2018. | Geoff Robins / AFP
Une veille en l'honneur des dix victimes d'un attaque inspirée par l'idéologie incel, à Toronto le 24 avril 2018. | Geoff Robins / AFP

Un adolescent de 17 ans inculpé pour le meurtre d'une jeune femme dans un salon de massage érotique de Toronto en février vient aussi d'être inculpé pour acte de terrorisme en raison de son adhésion au mouvement misogyne des incels.

C'est la première fois que l'idéologie des incels, ces célibataires involontaires qui veulent se venger des femmes, est directement liée à la notion légale de terrorisme.

«Le terrorisme existe sous différentes formes et il est important de noter qu'il ne se restreint pas à un groupe, une religion ou une idéologie particulière», a déclaré la police de Toronto.

Cette nouvelle qualification répond en partie à l'augmentation des attaques liées à cette mouvance au Canada. En 2018, Alek Minassian, qui s'est dit inspiré par l'idéologie incel, a tué dix personnes à Toronto en fonçant sur la foule dans une camionnette. En 2019 dans une ville de l'Ontario, un autre homme qui se revendiquait incel a grièvement blessé une femme qui se promenait avec son bébé dans un centre commercial. Il a déclaré à la police: «Personne ne voulait coucher avec moi, donc j'ai voulu tuer».

Terroriser les femmes

Dans un rapport publié récemment, les services de renseignement canadiens ont placé ces crimes perpétrés par des incels dans la catégorie de «l'extrémisme violent motivé par une idéologie», aux côtés de la violence xénophobe et anti-gouvernementale.

Pour le professeur de droit Kent Roach, cette inculpation «pourrait commencer à changer la façon dont notre société pense le terrorisme», non plus uniquement comme un acte «qui ressemble au 11 septembre» mais aussi comme tout crime «avec un objectif politique, religieux ou idéologique.»

Aux États-Unis, plusieurs meurtres ont été commis par des incels ces dernières années, le plus récent étant une fusillade dans un studio de yoga en Floride en 2019. Le département de sécurité intérieure (Homeland Security) a donc commencé à financer des recherches sur cette mouvance.

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Au Royaume-Uni, une enquête publique tente de faire la lumière sur les pratiques très controversées de policiers infiltrés auprès de divers groupes militants.

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

Newsletters