Monde

Le seul homme condamné aux États-Unis pour les attentats du 11 septembre désavoue Ben Laden

Temps de lecture : 2 min

Zacarias Moussaoui déclare avoir renoncé au terrorisme et à son allégeance à Al-Qaïda. Il demande également un assouplissement de ses conditions de détention.

Zacarias Moussaoui, la seule personne condamnée aux États-Unis pour les attentats du 11 septembre. | HO / AFP
Zacarias Moussaoui, la seule personne condamnée aux États-Unis pour les attentats du 11 septembre. | HO / AFP

Il est le seul homme condamné par un tribunal américain pour avoir joué un rôle dans les attentats du 11 septembre 2001. Le Français Zacarias Moussaoui, condamné à la prison à perpétuité, sans possibilité de remise de peine, avait échappé de peu à la peine de mort lors de son procès en 2006. Aujourd'hui, il déclare avoir renoncé au terrorisme et à son allégeance à Al-Qaïda.

Dans une motion déposée auprès du tribunal fédéral d'Alexandria, en Virginie, qui avait déclaré sa culpabilité, Moussaoui a écrit: «Je dénonce et répudie Oussama Ben Laden comme un idiot utile de la CIA/des Saoudiens. Je proclame également sans équivoque mon opposition à toute action terroriste, attaque ou propagande contre les États-Unis.»

Il y fait également part de son désir de «mettre en garde les jeunes musulmans contre la tromperie et la manipulation de ces faux jihadistes».

Coupable par son silence

Déjà incarcéré au moment des attentats de 2001 pour immigration illégale sur le territoire américain, Zacarias Moussaoui avait par la suite été accusé d'avoir «activement participé» aux attentats du 11 septembre, en refusant de fournir au FBI les informations dont il disposait sur Al-Qaïda pour empêcher les opérations terroristes.

Lors de son procès en 2006, Moussaoui s'était moqué des victimes et avait déclaré, à l'issue du verdict le condamnant: «Que Dieu maudisse l'Amérique. Que Dieu sauve Oussama ben Laden. Vous ne l'attraperez jamais!» En 2018, soit sept ans après la mort de Ben Laden, il continuait de se qualifier de «terroriste né» dans des documents judiciaires.

Son très récent désaveu s'accompagne d'une demande d'assouplissement des conditions dans lesquelles il purge sa peine en prison. Il demande par ailleurs à ce que Rudy Giuliani, juriste auprès de Donald Trump, ou Alan Dershowitz, avocat célèbre pour avoir défendu de nombreuses personnalités, puissent le représenter, afin de témoigner dans le procès civil intenté par les victimes du 11 septembre.

La juge Leonie Brinkema, qui avait présidé le procès de Zacarias Moussaoui, a rejeté sa demande, et a fait savoir que toute réclamation concernant son traitement de prisonnier devrait être déposée auprès des services pénitentiaires du Colorado, où Moussaoui est incarcéré.

Newsletters

Au Brésil, ravagé par le Covid, des infirmières inventent une nouvelle «Main de Dieu»

Au Brésil, ravagé par le Covid, des infirmières inventent une nouvelle «Main de Dieu»

Avec deux gants en latex remplis d’eau tiède, des infirmières locales essaient de simuler un sentiment de contact humain pour les patients.

L’annonce de la mort du prince Philip a été… Bizarre dans certains médias

L’annonce de la mort du prince Philip a été… Bizarre dans certains médias

Le mari de la reine Elizabeth II est mort vendredi 9 avril à l’âge de 99 ans.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 3 au 9 avril 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 3 au 9 avril 2021

Procession de momies, nouveau lancement spatial, fête de Pâques et commémoration du génocide des Tutsis au Rwanda... La semaine du 3 au 9 avril 2021 en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters