Monde

La carte postale de Barack Obama

Temps de lecture : 2 min


Chaque jour Barack Obama recoit des centaines de lettres envoyées par des quidam américains. Le 29 décembre dernier, le Président a recu une lettre de Natoma Canfield, une femme de 50 ans originaire de l'Ohio raconte le Huffington Post. Dans sa lettre, Miss Canfield expliquait qu'elle avait perdu son assurance-maladie et qu'elle avait peur de perdre sa maison si ses dépenses de santé venait à augmenter. Cette lettre attira l'attention de Barack Obama qui prit le temps de répondre «c'est grâce à des gens comme vous que nous nous battons toujours pour faire passer notre réforme de la couverture santé».

Cette lettre attira tellement l'attention du président qu'il la cita dans ses discours aux dirigeants des compagnies d'assurance et que le porte-parole de la Maison Blanche la lut en conférence de presse. La lettre de Miss Caufield ou un argument de poid pour voter en faveur de la réforme.

Au moment de sa signature du texte avalisant la réforme par Barack Obama, Natoma Caufield devait être chez elle dans l'Ohio. Mais le président était entouré d'autres citoyens, qui a l'instar de Miss Caufield, avaient écrit au président pour lui exprimer son soutien.

[Lire l'article sur Newsweek]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Barack Obama lors de la signature de l'acte législatif sur la réforme de la couverture santé, Washinton le 23 mars 2010. REUTERS/Jason Reed

Newsletters

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

Depuis le 1er janvier 2021, une loi permet au conjoint qui s'occupe des tâches ménagères et des enfants de demander une compensation financière lors du divorce.

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Les bactéries ont été envoyées dans la stratosphère terrestre, dans des conditions similaires à celles de la planète rouge.

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

En souhaitant effacer de l'histoire certaines personnalités, les Romains ont fait tout le contraire. Une leçon à méditer, surtout avec des ex-dirigeants comme Trump.

Newsletters