Société / Culture

Reprendre les fautes de français des autres, c'est malpoli

Temps de lecture : 2 min

Si vous n'êtes pas prof ou parent, mieux vaut vous abstenir.

Maîtriser la syntaxe et la grammaire est un art compliqué. | Green Chameleon via Unsplash
Maîtriser la syntaxe et la grammaire est un art compliqué. | Green Chameleon via Unsplash

Le dernier épisode de la télé-réalité américaine 90 Day Fiancé a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Erika et Stephanie, qui forment l'un des couples du show, se sont disputées par textos. Durant la séquence, Stephanie a jugé bon de reprendre sa petite amie sur son orthographe. Une manie qui se révèle plus pernicieuse et mesquine qu'il n'y paraît, surtout dans un contexte de dispute.

Vous croyez sûrement bien faire lorsque vous reprenez quelqu'un qui fait une faute de français. Mais agissez-vous pour les bonnes raisons? Selon cet article du Guardian, il est malvenu voire impoli de souligner les fautes d'orthographe si on n'est ni professeur·e ni parent. Donc dans le cadre d'une dispute comme celle des deux jeunes femmes, il aurait mieux valu s'abstenir.

D'une part, parce c'est une façon d'écraser la personne en la ridiculisant. Ça n'ajoute pas d'intérêt à la conversation. D'autre part, cela montre que l'intérêt est porté à la forme et pas au fond du propos. Slate.com a publié un article en 2013 pour théoriser le concept de «language bully». Le problème n'est pas d'en savoir plus, mais d'«utiliser ce savoir pour humilier et embarrasser les autres», expliquait alors le journaliste Matthew Malady.

Quand peut-on corriger les autres?

Bien sûr, il n'est pas toujours nécessaire de se retenir de corriger quelqu'un. Tout dépend du contexte et de la manière dont on le fait. Si l'on est prof ou parent, corriger un enfant n'est pas malpoli.

Pour les autres cas, mieux vaut laisser place à l'appréciation personnelle de la situation. Reprendre quelqu'un qui ne parle pas très bien français et qui vous demande de l'aider est acceptable. De même, dans le cadre professionnel, un employeur ou une employeuse est suceptible de demander à ses salarié·es de prendre garde à leur langage pour éviter de véhiculer une mauvaise image de la société.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

De manière générale, avant de reprendre qui que ce soit sur son expression, il est important de veiller à la qualité de la sienne. Il faut ensuite s'assurer que les raisons pour lesquelles on souhaite reprendre la personne sont valables. Enfin, utilisez les mots justes pour ne pas blesser.

Newsletters

Pourquoi ressentons-nous la tristesse plus intensément que la joie?

Pourquoi ressentons-nous la tristesse plus intensément que la joie?

En psychologie, ce phénomène assez commun porte un nom: le «biais de négativité».

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

À Cannes, deux récits décevants sur le 13-Novembre

Présentés au Festival de Cannes, «Revoir Paris» et «Novembre» abordent les attentats de novembre 2015. Mais à force de marcher sur des œufs, les deux récits nous laissent sur notre faim.

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La propriétaire du lieu a volontairement inondé le terrain.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio