France

Eric Zemmour pouvait-il avoir raison?

Slate.fr, mis à jour le 24.03.2010 à 18 h 08

Depuis ses propos sur Canal + — «Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C'est un fait» —, Eric Zemmour est au coeur d'une vaste controverse. Le CSA a sanctionné Canal+ en lui adressant une mise en demeure pour ces propos alors que la Licra a annoncé qu'elle comptait poursuivre en justice le journaliste.

Par ailleurs, Eric Zemmour a appris qu'il aurait un entretien préalable à un licenciement lundi 29 mars au Figaro. Etienne Mougeotte, directeur de la rédaction du quotidien, a expliqué que cette convocation était liée à ses propos sur Canal +. Les voici dans leur intégralité.

Philippe Bilger, avocat général à la cour d'appel de Paris, a rédigé une note sur son blog pour défendre Eric Zemmour:

Je propose à un citoyen de bonne foi de venir assister aux audiences correctionnelles et parfois criminelles à Paris et il ne pourra que constater la validité de ce "fait", la justesse de cette intuition qui, aujourd'hui, confirment un mouvement né il y a quelques années. Tous les noirs et tous les arabes ne sont pas des trafiquants mais beaucoup de ceux-ci sont noirs et arabes. Je précise car rien dans ce domaine n'est inutile : qu'il y ait aussi des "trafiquants" ni noirs ni arabes est une évidence et ne me rend pas plus complaisant à leur égard. Il n'est point besoin d'aller chercher des consolations dans les statistiques officielles dont la finalité presque exclusive est de masquer ce qui crève les yeux et l'esprit si on accepte de regarder.

Rue89, qu'on ne peut pas soupçonner d'être Zemmour-compatible, a cherché à savoir si des chiffres existaient pour valider ou non les propos du journaliste du Figaro. Et surprise, alors que les statistiques ethniques sont interdites en France, des chiffres sur ce sujet ultra-sensible existent bel et bien:

Lorsqu'ils sont placés en garde à vue, Noirs et Arabes se retrouvent, comme tout citoyen ayant affaire avec la police, inscrits dans le fichier « Canonge ». Ce fichier a la particularité de classer les interpellés par origine ethnique. Même si les statistiques du Canonge restent à prendre avec des pincettes, il indique qu'Arabes et Noirs sont « surreprésentés » (comprendre : plus nombreux en proportion que dans la population totale). A la lecture de ce fichier, L'Express montrait ainsi en 2006 qu'à Paris : 37% des 103 000 référencés étaient blancs, 29% étaient nord-africains, 19% étaient noirs.

Rue89 précise que ces statistiques sont biaisées: «Noirs et Arabes sont aussi davantage contrôlés et interpellés. Et souvent davantage placés en garde à vue, à une époque où le recours à cette dernière explose

Le site d'informations a interrogé Taoufik Adohane, psychologue en Seine-Saint-Denis, qui avance des explications:

Un immigré nord-africain, on lui demandera toujours d'où il vient, contrairement à un Italien. L'assimilation sur la base de la similitude de la couleur de la peau, des prénoms, de la religion, ne peut pas fonctionner. Intérieurement, certains craquent de ce fait : les gamins ne savent pas quoi répondre à cela, c'est un phénomène inconscient.

Toujours sur Rue89, le réalisateur Karim Miské signe une tribune sur le sujet et note que «la possible réalité de ces statistiques n'enlève rien à la violence de l'attaque» d'Eric Zemmour.

[Lire l'article de Rue89 et le post de Philippe Bilger]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

photo de Une: capture Dailymotion

LIRE ÉGALEMENT SUR SLATE: Eric Zemmour: ne l'abattons pas, débattons

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte