Tech & internet

Les Randonautes, ou comment épicer ses sorties déconfinées

Temps de lecture : 2 min

Transformer ses promenades en quêtes existentielles, ça n'a pas de prix. Surtout lorsqu'on les partage sur TikTok.

Walk | Vladimir Kud via Flickr CC License by
Walk | Vladimir Kud via Flickr CC License by

Sale temps pour les explorateurs et les exploratrices: lorsqu'on ne peut pas s'aventurer au-delà d'une centaine de kilomètres, il devient assez difficile de voir du pays. L'appli Randonautica (pour iOS et Android) pourrait cependant mettre un peu de sel dans vos sorties, y compris celles qui s'éloignent peu de votre domicile.

Le fonctionnement de Randonautica est simple: il suffit d'indiquer la distance maximale dont vous souhaitez vous éloigner par rapport à votre position actuelle, et l'appli vous fournira de façon aléatoire les coordonnées d'un lieu à atteindre, situé dans la zone paramétrée. C'est là son premier attrait: forcer utilisateurs et utilisatrices à dévier de leur promenade habituelle, pour se rendre dans des lieux potentiellement inattendus.

L'appli encourage aussi les Randonautes (petit nom officiel de celles et ceux qui l'utilisent) à ajouter une intention personnelle à cet objectif géographique, pour faire de sa promenade une vraie aventure du quotidien. Sur internet, des forums permettent ensuite de partager les différentes quêtes réalisées.

Wired donne l'exemple d'une personne sortie avec l'intention de «voir quelque chose d'inexplicable» et a fini par tomber sur un fauteuil dans un champ, ou de ce groupe parti avec l'envie de recevoir «un conseil», qui a croisé en chemin un miroir abandonné, sur lequel figurait la mention «it is your time» («votre heure est venue»).

Randonautica est quasiment présentée comme une appli occulte, permettant d'effectuer des «voyages mentaux». Une idée pouvant sembler curieuse mais qui lui donne toute sa saveur. Avoir l'impression que le monde extérieur tente de nous aider à compléter notre quête peut transformer n'importe quel quartier grisâtre en lieu excitant.

Lancée en début d'année, Randonautica a connu un petit succès, mais c'est véritablement le déconfinement qui lui aurait permis de décoller de façon impressionnante. Cette semaines, ses serveurs ont même été saturés plus d'une fois en raison d'un afflux de visites inattendu.

Il faut dire que les utilisateurs et utilisatrices de TikTok ont peu à peu pris possession de Randonautica, se servant du format vidéo pour relater leurs aventures. Plus de 10 millions de vues pour le hashtag #randonauting, plus de 6 millions pour le hashtag #randonautchallenge...

Influencer le hasard

«Le randonautisme, ce sont deux élements principaux», explique Joshua Lengfelder, considéré comme le fer de lance des Randonautes: «Le fait d'explorer des lieux situés dans notre angle mort, des endroits situés à proximité mais dont nous n'avons pas conscience; et l'idée que la conscience peut influencer l'attribution de nombres aléatoires».

On peut au moins reconnaître à Randonautica une certaine aptitude à faire naître des coïncidences et des motifs, et de créer l'excitation lorsque les lieux ou objets rencontrés sur son passage semblent répondre pleinement à la quête formulée.

Mais les créateurs de l'appli n'en démordent pas: selon eux, les intentions humaines peuvent influer sur l'attribution des coordonnées, celles-ci étant le fruit d'un générateur quantique de nombres aléatoires (GQNA), conçu par l'Australian National University. Les nombres sont générés en temps réel «en mesurant les fluctuations quantiques du vide», l'aspect quantique les rendant réellement aléatoires.

Pour Lengfelder, «nous n'avons compris que récemment que les mathématiques quantiques pouvaient donner du sens à notre monde». Il décrit Randonautica comme un jeu de société dans lequel, si le hasard intervient, il ne faut pas douter de sa propre aptitude à influencer la suite des événements.

«En ces temps de distanciation physique», ajoute le spécialiste de façon plus terre-à-terre, «l'utilisation de Randonautica est l'une des seules activités vraiment dépourvues de danger. Après avoir été piégés dans leurs maisons pendant si longtemps, les gens sont prêts à sortir pour explorer et expérimenter le monde».

Newsletters

Netflix: pourquoi c'était mieux avant

Netflix: pourquoi c'était mieux avant

Tou-doum! Netflix, c'est 195 millions d'abonné·es à travers le monde, un algorithme redoutable, une interface addictive et des séries originales incontournables… ...

Comment concilier militantisme et carrière professionnelle?

Comment concilier militantisme et carrière professionnelle?

Un activisme trop voyant peut mettre en péril des opportunités de carrière, mais faut-il renoncer à s'engager pour autant?

L'épopée des Skyblogs racontée dans un podcast

L'épopée des Skyblogs racontée dans un podcast

Dans une série de quatre épisodes, la journaliste spécialiste du web Lucie Ronfaut dévoile les dessous du succès de la plateforme de blogging.

Newsletters