Monde

Par manque de bambous, un zoo canadien renvoie ses pandas en Chine

Temps de lecture : 2 min

Les livraisons aériennes étant compliquées par le Covid-19, l'établissement a préféré se séparer des animaux pour leur sécurité.

Er Shun, la femelle du couple de pandas, retournera bientôt dans son pays natal, après avoir passé deux ans au zoo de Calgary. | Handout / The Calgary Zoo / AFP
Er Shun, la femelle du couple de pandas, retournera bientôt dans son pays natal, après avoir passé deux ans au zoo de Calgary. | Handout / The Calgary Zoo / AFP

Ne parvenant pas à se fournir convenablement en nourriture, le zoo de Calgary, dans l'Alberta, a été contraint de renvoyer deux pandas géants dans leur parc en Chine.

Les restrictions aériennes liées à la lutte contre la pandémie retardent les livraisons de bambous, l'aliment principal de ces mammifères. Après des semaines de lutte pour obtenir des végétaux frais, l'établissement a dû capituler et trouver une alternative.

«C'est pour les animaux. Au fond, on ne peut pas prétendre tenir à eux et ne pas prendre pas de décisions difficiles quand il le faut, affirme Clément Lanthier, le directeur du zoo. Nous pensons que l'endroit le plus propice pour accueillir Er Shun et Da Mao durant cette période inédite est un espace où ils auront accès à des bambous frais de façon illimitée.»

Une décision rationnelle

Chaque panda géant adulte consomme environ 40 kilos de nourriture par jour, et son régime alimentaire se compose à 99% de bambous frais. Mais il est difficile et n'aime pas toutes les variétés de la plante.

Pour le zoo, la question dépasse le business et concerne avant tout la sécurité des animaux: «Je ne peux pas imaginer ce qui se passerait si pendant un jour, deux jours ou trois jours de suite, je ne pouvais pas fournir de bambous. Ça serait catastrophique», assure Clément Lanthier.

Le couple de pandas, Er Shun et Da Mao, était supposé rester au zoo de Calgary jusqu'en 2023. Il y était arrivé en 2018, après avoir passé cinq ans à Toronto.


En Asie, en Espagne et même en France, des pandas géants sont également accueillis dans des parcs zoologiques. Ces pays ne sont cependant pas concernés par les difficultés à nourrir leurs animaux, car on peut y cultiver le bambou.

Newsletters

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le désir de Pékin de contrôler cette île perçue comme rebelle ne peut qu'être avivé par l'incontestable succès de la limitation du coronavirus.

Comment un voyage peut changer votre vie (Rediffusion)

Comment un voyage peut changer votre vie (Rediffusion)

Nous venons de traverser une période peu propice aux rencontres et par conséquent aux enregistrements si forts et personnels de Transfert. Pour ne pas vous laisser sans épisode pendant plusieurs semaines, nous avons choisi de vous rediffuser...

Pro ou anti-Trump, les médias américains toujours plus clivants

Pro ou anti-Trump, les médias américains toujours plus clivants

Donald Trump et les médias, c'est compliqué: quand une info lui déplaît, il hurle à la «fake news» et fait huer les journalistes dans ses meetings. Même Fox News, pourtant très à droite, n’est pas exempte de ses critiques. La...

Newsletters