Société / Monde

«Wuhan shake» et «elbow bump», se saluer avec la distanciation sociale

Temps de lecture : 2 min

Avec les coudes ou les pieds, à vous de choisir.

Si vous êtes d'humeur acrobatique, pourquoi ne pas se risquer à un audacieux foot shake? | David Gannon / AFP
Si vous êtes d'humeur acrobatique, pourquoi ne pas se risquer à un audacieux foot shake? | David Gannon / AFP

Avez-vous déjà entendu parler du Wuhan shake et de l'elbow bump? Ce ne sont ni des noms de cocktails, ni des danses TikTok, mais de nouvelles façons de se dire bonjour.

Gestes barrières et distanciation sociale proscrivent les réconfortantes poignées de main et embrassades. Nos habitudes sont contraintes de changer, et l'on ne se salue plus de la même manière. Un article de la BBC liste les gestes apparus à travers le monde ces derniers mois: ils en disent souvent long sur nos cultures.

Le «Wuhan shake»

Le Wuhan shake est une pratique désormais très répandue dans toute la Chine, qui fait référence à Wuhan, la ville où est apparu le Covid-19. Le nouveau moyen de se saluer est très simple et implique que les deux participant·es se donnent deux petits coups de pied, en partant du pied droit.

Le «foot shake»

Cousin du Wuhan shake, le foot shake est assez courant, y compris en France. Il est réalisé par toutes les générations et rencontre un certain succès, car il permet de remplacer en tout sécurité la poignée de main traditionnelle.

L'«elbow bump»

Ce salut vous est peut-être familier. Tout comme son cousin issu de Chine, l'elbow bump est devenu très populaire. Des dizaines de vidéos circulent sur les réseaux sociaux, montrant notamment des personnalités politiques s'adonner à cette pratique.

Pour réaliser ce fameux elbow bump, rien de plus simple: il suffit aux deux personnes de plier l'un de leurs coudes et de les cogner.

L'«eyvallah»

En Turquie, on a l'habitude d'étreindre la main des aînés en signe de respect. Pour les gens du même âge, les collègues ou ami·es, la bise est de rigueur. Ces deux gestes sont aujourd'hui bannis, il a donc fallu les remplacer. L'eyvallah, un mode de salutation ancestral hérité des Ottomans, s'est rapidement imposé comme solution.

Il s'agit simplement de poser sa main sur la poitrine et de s'incliner légèrement vers la personne que l'on veut saluer. L'eyvallah a par ailleurs l'avantage d'être non genré et de ne pas être conditionné par l'âge.

Newsletters

Vous voulez vivre longtemps? Soyez optimiste

Vous voulez vivre longtemps? Soyez optimiste

De récentes études analysent le pourquoi du comment voir le verre à moitié plein permet d'augmenter son espérance de vie et d'être en meilleure santé.

Au Québec, tout le monde déménage le même jour. Idée de génie ou malédiction?

Au Québec, tout le monde déménage le même jour. Idée de génie ou malédiction?

Plus de 200.000 foyers se déplacent le 1er juillet. Une tradition vieille de 270 ans, malgré un changement de date en cours de route.

Apple, Lego, Playmobil… Comment les marques peuvent sauver des vies

Apple, Lego, Playmobil… Comment les marques peuvent sauver des vies

Lorsqu'un individu traverse une épreuve, il se raccroche souvent à ce qu'il peut pour la surmonter. Pour certaines personnes, cet appui peut provenir d'une marque commerciale.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio