Monde

Le Missouri va mener une exécution avec distanciation sociale

Temps de lecture : 2 min

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, d'autres États américains ont choisi de reporter leurs procédures.

Le couloir de la mort de la prison de San Quentin, en Californie. | Justin Sullivan / Getty Images North America / AFP
Le couloir de la mort de la prison de San Quentin, en Californie. | Justin Sullivan / Getty Images North America / AFP

La première exécution depuis le début de l'épidémie de Covid-19 aux États-Unis est prévue pour le 19 mai dans le Missouri. Le gouverneur républicain de cet État, Mike Parson, est le seul du pays à avoir refusé de reporter les exécutions.

L'avocat du condamné, nommé Walter Barton, a essayé d'obtenir que la date soit repoussée en raison du Covid-19, dans la mesure où une exécution implique un rassemblement de personnes susceptibles de contribuer à la propagation du virus.

Il a également précisé que les procédures habituelles de recours en grâce pour les condamné·es à mort impliquent des déplacements et des entretiens qu'il est impossible de mener pendant le confinement.

Le cas de Barton, condamné pour le meurtre d'une octogénaire en 1991, est controversé car les preuves de sa culpabilité étaient équivoques. L'un de ses procès a été annulé car le jury n'arrivait pas à se mettre d'accord sur le verdict et lorsqu'il a finalement été condamné, la décision a par deux fois été rejetée en appel.

Mesures de sécurité

Une porte-parole de l'administration pénitentiaire du Missouri a annoncé que des mesures spéciales de sécurité seraient prises pour que l'exécution soit conforme aux règles de distanciation sociale.

Toutes les personnes qui y assisteront auront leur température prise avant de rentrer, et les trois salles d'où est observée l'exécution (pour la presse, la famille ou autres) auront une capacité limitée pour que les distances de sécurité soient respectées.

«Nous avons des réserves de gel hydroalcoolique pour les mains, de masques et autres, si besoin», a indiqué la porte-parole.

Contrairement au Missouri, plusieurs États, dont le Texas, l'Ohio et le Tennessee, ont annoncé une suspension de leurs exécutions pour éviter des rassemblements non essentiels et concentrer leur attention sur les problèmes pressants de la pandémie.

De manière générale, le gouverneur du Missouri a une approche assez laxiste du confinement. Alors que les commerces sont en train de rouvrir dans son État, il a refusé de rendre le port du masque obligatoire à l'intérieur, déclarant qu'il préférait laisser le choix aux individus.

Newsletters

La Barbade ne veut plus de la reine d’Angleterre comme cheffe d'État

La Barbade ne veut plus de la reine d’Angleterre comme cheffe d'État

Le mouvement Black Lives Matter relance le débat sur l’héritage du colonialisme. D’autres pays caribéens pourraient suivre l’exemple.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 septembre 2020

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 12 au 18 septembre 2020

Guérisson du chef de l'opposition russe Alexei Navalny, visite nudiste à Paris, manifestations de migrant·es plus démuni·es que jamais à Lesbos… La semaine du 12 au 18 septembre 2020 en images. 

Face à la Chine et au reste du monde, l'Europe se réveille enfin

Face à la Chine et au reste du monde, l'Europe se réveille enfin

Ce mercredi 16 septembre, la présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen prononçait son premier discours sur l'état de l'Union européenne devant les eurodéputé·es réuni·es à Bruxelles. Écologie, droits des personnes LGBT+, fin des...

Newsletters