Culture

6 podcasts sur le fameux monde d'après

Temps de lecture : 3 min

Qualifié de fantasme ou d'occasion idéale pour bouleverser nos sociétés, le monde d'après intrigue autant qu'il divise. Ces podcasts tentent malgré tout de le dessiner.

Des épisodes pour croiser les points de vue. | Ben White via Unsplah
Des épisodes pour croiser les points de vue. | Ben White via Unsplah

«La Chine va-t-elle dominer le monde d'après?», «Pandémie», Le Monde

17 minutes

Si le format est classique –une interview de Frédéric Lemaître, correspondant du Monde à Pékin–, il faut saluer la clarté et la pédagogie de cet épisode et des autres. Interrogé par Jean-Guillaume Santi, le journaliste revient sur le début de la crise sanitaire à Wuhan jusqu'à la «diplomatie du masque» du pays vantée sur la scène internationale. Tout en rappelant que la Chine a été d'un autre côté accusée d'être à l'origine de l'épidémie, une imputation entretenue entre autres par le président américain, Donald Trump. Sans oublier l'arrogance de certains de ses ambassadeurs, très critiquée. Cependant, selon le correspondant, ces plaintes ne seraient pas suffisantes pour affaiblir le pays.

«De la crise sanitaire à la crise sino-américaine», «Le monde devant soi», Slate

20 minutes

Comment parler du le rôle de la Chine dans le futur sans aborder ses relations avec les États-Unis? La relation entre les deux pays était déjà complexe, notamment avec l'arrivée de Donald Trump au pouvoir, mais depuis la pandémie, les deux pays ne cessent de se chercher. Quand la Chine accuse les Américains de mal gérer la crise, le chef de la diplomatie américaine accuse un laboratoire de Wuhan d'avoir créé le virus. Une «nouvelle guerre froide» pour Jean-Marie Colombani, directeur de la publication de Slate. Avec Christophe Carron, directeur des rédactions de Slate, et Alain Frachon, éditorialiste au Monde, ils s'interrogent sur l'image des deux pays et la position de la France et de l'Europe dans cette altercation qui n'est pas près de s'arrêter.

«Les jours d'après», We demain

11 épisodes de 5 minutes

Avec les Artisans du podcast, la rédaction de We demain a pris au mot Emmanuel Macron quand il a déclaré: «Le jour d'après ne sera pas un retour au jour d'avant.» Ainsi la journaliste Alice Pouyat a demandé à des personnalités de milieux très différents si les jours suivants seraient meilleurs que ceux d'avant. De Julien Vidal, militant écologiste, à Isabelle Autissier, navigatrice et présidente du WWF en France, en passant par Dominique Meda, sociologue du travail, les invité·es lancent des appels pour construire l'avenir et partagent leurs visions du futur. Changement climatique, progrès social, numérique, quartiers populaires, transition énergétique… Autant de thèmes abordés rapidement et efficacement.

«Le “monde d'après” sera-t-il si différent?», «Le temps du débat», France Culture

43 minutes

À l'occasion d'une journée intitulée «Imagine… le monde de demain», en partenariat avec Usbek & Rica, France Culture a adapté ses émissions du 24 avril dernier pour tenter de l'appréhender. Dans Le temps du débat, Emmanuel Laurentin reçoit Piroska Nagy, co-autrice d'un ouvrage sur les émotions au Moyen Âge et professeure à l'université de Montréal, Giuliano da Empoli, essayiste, ancien conseiller du Premier ministre italien Matteo Renzi et spécialiste du populisme en Europe, et Valérie Niquet, maîtresse de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique et spécialiste de l'Asie. Ces spécialistes évoquent ensemble la possibilité d'une «Génération Covid», d'un futur pire que le présent ou encore de l'emprise du numérique générée par le confinement. Pas sûr que le monde d'après soit si différent.

«“Bullshit jobs” contre “Premiers de corvée”: le travail dans le monde d'après», «Poire et Cahuètes», Slate

15 minutes

Animé par Hélène Decommer, rédactrice en chef de Slate, et Jean-Laurent Cassely, journaliste et essayiste, Poire et Cahuètes s'intéresse aux idées, notamment à travers des essais. Dans cet épisode consacré aux métiers mis en lumière lors de la pandémie, ils s'interrogent sur le sens et l'utilité de différentes professions. La crise sanitaire a révélé que les «travailleurs modestes –du livreur à la caissière– sont, avec les soignants, ceux qui risquent leur vie pour maintenir les services essentiels», indique Denis Maillard, spécialiste des relations sociales. Va-t-on alors hiérarchiser différemment certains métiers, et tenant aussi compte que les personnes en télétravail –donc en sécurité– sont majoritairement des CSP+? Poire et Cahuètes revient également sur les travaux plus que jamais d'actualité de l'anthropologue David Graeber autour des «bullshit jobs». Passionnant.

«L'Arche de Nova», Radio Nova

36 épisodes de 3 minutes

«Et si c'était toujours l'heure de tout réinventer?» Pour répondre à cette question, Radio Nova a eu la très bonne idée de donner la parole à de nombreux artistes (musicien·nes, cinéastes, écrivain·es, humoristes…) à travers une note vocale de trois minutes. Sur un ton poétique, loufoque ou très sérieux, ils livrent tour à tour leurs espoirs, leurs idées, leurs conseils, leurs envies. Pas d'injonctions au programme ou de leçons de morale –comme on a pu y être habitué·es pendant le confinement–, mais plutôt un invitation à l'optimisme, à la rêverie, à l'humour voire même au voyage. Imaginé par Richard Gaitet, c'est un podcast d'utilité publique en cette période de sinistrose.

Newsletters

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

«Grey's Anatomy», «This Is Us»... comment les séries parlent du Covid

«Grey's Anatomy», «This Is Us»... comment les séries parlent du Covid

Après avoir touché les tournages et les dates de sortie, la pandémie s'immisce désormais dans nos fictions préférées.

Abduqadir Jalalidin: le poème échappé des camps chinois

Abduqadir Jalalidin: le poème échappé des camps chinois

Prisonnier depuis près de trois ans, le poète ouïghour est parvenu à transmettre sa voix hors des camps de concentration chinois.

Newsletters