Monde

La langue allemande dévorée par l'anglais?

Slate.fr, mis à jour le 23.03.2010 à 17 h 15

Face à l'avancée de la langue anglaise, chaque pays n'a pas la même réaction. Si la France, dès les années 1970, a multiplié les initiatives pour protéger la langue de Molière, interdisant par exemple l'utilisation de termes anglais dans l'administration publique, l'Allemagne s'est, elle, montrée laxiste au point que sa langue soit aujourd'hui menacée.

«Nous avons un complexe d'infériorité avec notre langue témoigne le docteur Holger Klatt, linguiste interrogé par le quotidien polonais Rzeczpospolita. Nous considérons l'allemand comme une fâcheuse nécessité, et nous préférons parler l'anglais

Selon VDS, une association réunissant 32.000 puristes linguistiques, l'allemand s'est enrichi d'environ 8.000 mots d'anglais entrés dans le langage courant, comme dans le dictionnaire. La publicité aurait joué un rôle majeur dans ce phénomène en relayant à la télévision et à la radio les expressions anglo-saxonnes.

Mais depuis quelques semaines, la résistance s'organise pour protéger la langue. À la base, une simple bataille dans une petite ville bavaroise pour l'appellation d'un... parking, d'abord nommé «Kiss and Ride» par la société de chemin de fer allemand qui le construisait. La population locale, outrée par cet énième anglicisme a adressé une lettre de contestation à un député, qui a demandé à la société de chemin de fer de privilégier la langue de Goethe.

Conséquence, non seulement le parking sera renommé en allemand mais, dans les gares, les «Services points» devraient redevenir «Servicepunkte».

[Lire l'article sur Presseurop.eu]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Dan eating a Hot Dog par Joeltelling via Flickr/Licence CC by
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte