Médias / Société

On n'en a pas un peu assez des tribunes bonne conscience du show-biz?

Temps de lecture : 3 min

Comme si les morts du Covid-19, le confinement et la crise ne suffisaient pas à notre malheur, un autre châtiment nous est infligé: une tribune dans laquelle des stars nous font la leçon.

La vie de ces personnalités est une atteinte permanente à l'environnement et à la planète qu'elles entendent protéger. | Via Emojipedia
La vie de ces personnalités est une atteinte permanente à l'environnement et à la planète qu'elles entendent protéger. | Via Emojipedia

Encore.

Encore une putain de tribune dégoulinante de bons sentiments nous indiquant la voie à suivre, signée par les pires profiteurs et profiteuses du système que ces gens prétendent dénoncer.

Régulièrement, stars du cinéma, du théâtre ou du show-biz, créateurs et autres millionnaires croient bon de dispenser au vil peuple leur haute conscience économico-politico-écologico-késaco-sociale pour s'indigner d'injustices –dont ils ne souffrent jamais– ou tracer d'un doigt inspiré les lignes d'un monde meilleur –à condition que le leur ne change pas.

Nous avons là, parmi les signataires, quelques scientifiques égaré·es. Les pauvres! Espérons qu'on ne les y reprendra plus.

Tartufferie dégueulasse

J'ignore qui rédige ces lignes insipides avant de les soumettre à ses collègues des hautes sphères mais, récurrentes et mièvres, elles ne m'inspirent plus que du dégoût.

Car cette tribune, comme les précédentes, est une farce perfide, une mascarade minable, une tartufferie dégueulasse.

Les signataires cachetonnent aux deniers publics depuis des lustres, vivant de la billetterie autant que de subventions. Ces personnes paient, je l'espère, beaucoup d'impôts, peut-être en France.

Les signataires dénoncent des «inégalités sociales toujours croissantes», et il leur semble «inenvisageable de “revenir à la normale”».

Ces signataires voyagent en classe business aux quatre coins du monde, fréquentent des hôtels 5 étoiles où on leur offre rarement la plus petite chambre, ont sans doute plusieurs appartements, maisons, voitures et autres accessoires d'un luxe inutile, croulent sous le pognon. Mais quand même, entre deux rasades de champagne, ces inégalités sociales toujours croissantes leur restent en travers de la gorge.

Tartuffes!

Parfois, on fait un don à une ONG. Et surtout, on signe des tribunes. C'est important les tribunes, ça éduque le peuple.

La vie de ces personnalités est une atteinte permanente à l'environnement et à la planète qu'elles entendent protéger. Yann Arthus-Bertrand a sans doute passé plus de temps en hélicoptère dans sa vie que n'importe qui n'en passera dans le métro. Peu importe: il a signé.

Le collectif de «200 artistes et scientifiques» se fait une haute idée de l'écologie: «Le consumérisme nous a conduits à nier la vie en elle-même: celle des végétaux, celle des animaux et celle d'un grand nombre d'humains. La pollution, le réchauffement et la destruction des espaces naturels mènent le monde à un point de rupture», écrit-il.

L'écologie façon show-biz, c'est simple: on voyage en first mais attention, chez soi, au marché Raspail par exemple, on achète des produits bio et puis on demande aux domestiques de trier le verre. Parfois, on fait un don à une ONG. Et surtout, on signe des tribunes. C'est important les tribunes, ça éduque le peuple.

Mais de là à voyager dans la bétaillère d'un avion, il y a un pas que leurs escarpins Louboutin (oui, Christian Louboutin a signé) ne sauraient franchir. Il est plus simple de donner la leçon aux usagèr·es de la ligne 13 que de s'y aventurer soi-même.

Au fait, ces signataires cachetonnent aussi à la publicité, non? Robert De Niro, sans doute devenu un vieillard nécessiteux puisqu'il doit arrondir ses fins de mois en faisant la promo du nouveau modèle Kia (désolé, c'est tombé sur toi, Bob, mais les autres ont le cul aussi merdeux que le tien), a lu et signé ce qui précède.

Je pouffe.

Restez à votre place

Finalement, il faut du talent, bien du talent, pour parvenir à ce niveau de foutage de gueule stratosphérique. Chapeau les artistes!

N'excluons pas qu'à l'occasion d'un festival ou d'une autre cérémonie aux paillettes dispendieuses, l'une de ces stars ait bouffé du pangolin.

«La transformation radicale qui s'impose –à tous les niveaux– exige audace et courage. Elle n'aura pas lieu sans un engagement massif et déterminé. À quand les actes? C'est une question de survie, autant que de dignité et de cohérence», poursuit la fameuse tribune.

Mesdames et Messieurs qui nous invitez à la dignité et à la cohérence, je ne souhaite pas cette transformation radicale que vous appelez de vos vœux, parce qu'elle vous foutrait à terre. Vous seriez les premièr·es perdant·es de cette transformation radicale.

Je ne suis pas certain que vous envisagiez, par exemple, de ne plus prendre l'avion qu'une fois tous les deux ans ou de voir vos cachets amputés de 99% pour vous approcher du niveau du SMIC.

Qu'on rende à la biodiversité l'espace bouffé par le béton de vos diverses résidences secondaires. Le cumul de vos 200 bilans carbone ne doit pas être loin de celui d'une usine Peugeot.

Aujourd'hui, vous vous bâfrez du système et j'en suis heureux pour vous. Je vous souhaite de tout cœur qu'il en soit de même demain. Continuez à vivre de vos talents et à réjouir votre public.

Mais restez à votre place. Cette tribune n'est ni digne de votre talent, ni cohérente avec votre mode de vie. Oubliez-la. Réfutez-la. N'en signez plus. Jamais.

Car s'il y avait une première chose à espérer du monde d'après, ce serait la disparition de ces tribunes myopes, vaines, égocentriques, vulgaires et méprisantes.

Newsletters

L'info continue

L'info continue

Les jeux télé français sont-ils trop faciles?

Les jeux télé français sont-ils trop faciles?

Nos émissions manquent de fantaisie et de surcouches d'écriture. On peut toujours se consoler avec quelques concepts étrangers.

Comment sont écrits les horoscopes de votre été?

Comment sont écrits les horoscopes de votre été?

Entre astrologues professionnels, pratiques malhonnêtes et automatisation, toutes les productions de cet art divinatoire ne sont pas nées sous la même étoile.

Newsletters