Monde / Économie

Aux États-Unis, les ados sont largement favorables au socialisme

Temps de lecture : 2 min

Et les plus jeunes appartenant à la génération Z n'hésitent pas à revendiquer leurs convictions.

La politique socialiste de Bernie Sanders séduit particulièrement la génération Z. | Vidar Nordli Mathisen via Unsplash
La politique socialiste de Bernie Sanders séduit particulièrement la génération Z. | Vidar Nordli Mathisen via Unsplash

La génération Z serait-elle plus intéressée par les idées socialistes que les autres? D'après cet article de Vice, une étude de l'institut Gallup révèle que les jeunes de moins de 29 ans ont une plus grande propension au socialisme que leurs aîné·es. Le média a également effectué un sondage révélant que 57% des jeunes interrogé·es envisagent le socialisme comme alternative à la situation économique actuelle aux États-Unis. Six répondant·es sur dix prédisent par ailleurs une aggravation des écarts de richesses au cours de la décennie.

Cette tendance politique s'est ancrée chez les jeunes majoritairement grâce à la présence médiatique de personnalités fortes. «J'ai beaucoup appris au sujet des problèmes de notre société actuelle durant la campagne 2020 de Bernie Sanders», confime Thomas Burriel, démocrate depuis ses 13 ans. Bernie Sanders, Barack Obama ou plus récemment Alexandria Ocasio-Cortez, ont dévoilé à toute cette génération des problématiques sociétales telles que la couverture maladie, le coût des études ou encore le réchauffement climatique. Une étude du New York Times rapporte justement que Sanders était de loin le candidat ayant le plus capté l'attention des jeunes lors des primaires démocrates de 2020.

Une prédisposition générationnelle?

Comme beaucoup d'autres jeunes de sa génération, Thomas s'est identifié à l'idéologie socialiste en prenant conscience de l'urgence climatique actuelle. La génération Z américaine pourrait avoir une prédisposition au socialisme résultant du contexte dans lequel elle a évolué. Selon le sondage de Vice, 86% des répondant·es ont confié envisager leur futur comme étant dicté par les changements climatiques. Là où la génération des boomers est référencée en tant que climato-sceptique, la génération des «zoomers» (génération Z) serait au contraire climato-sensible. Les changements climatiques, les conflits et guerres à l'international et les crises économiques ont rythmé la vie de ces jeunes né·es après 1995.

«Certains de mes étudiants sont inquiets de payer leur dette scolaire car la majorité sait que leurs propres parents paient toujours la leur», commente Stéphanie Mudge, professeure de sociologie à l'université de Californie. Thomas Burriel la rejoint et se souvient avoir toujours pensé que l'argent ne devait pas être un frein à l'éducation des jeunes. Pour Stéphanie Mudge, le contexte actuel de pandémie de Covid-19 pourrait permettre une prise de conscience socialiste plus large des jeunes Américain·es. «Beaucoup de jeunes regardent probablement leurs parents sortir et s'exposer au virus. La couverture santé universelle apparaît alors soudainement comme une nécessité», note-elle.

Pour les équipes de recherche, la génération Z semble accorder moins d'importance aux étiquettes politiques qu'aux idées elles-mêmes. «Un grand nombre de jeunes ne s'identifiant même pas comme étant de gauche considèrent que des projets tels que le Green New Deal sont importants en politique», acquiesce David Oks, un jeune adolescent engagé en politique. Pour Keller, jeune homme également investi en politique, l'important est de «donner le pouvoir aux travailleurs et de permettre à tout le monde de mener une vie saine sans avoir peur de tomber malade ou de ne pas trouver de logement».

Newsletters

Comment Trump pourrait saboter l'élection pour la remporter

Comment Trump pourrait saboter l'élection pour la remporter

À trois mois de l'élection présidentielle américaine, ce scénario dans lequel tout se passe mal est de plus en plus probable.

Pendant le confinement, les Britanniques ont passé 40% de leur temps éveillé devant un écran

Pendant le confinement, les Britanniques ont passé 40% de leur temps éveillé devant un écran

Outre-Manche, 12 millions de personnes se sont inscrites à un service de streaming dans les premiers mois de la pandémie.

Aux États-Unis, l'espérance de vie dépend de la politique des États

Aux États-Unis, l'espérance de vie dépend de la politique des États

La couleur progressiste ou conservatrice de leur gouvernement local aurait une influence sur la santé des Américain·es.

Newsletters