Économie

Bill Gates bientôt concurrent d'Areva?

Temps de lecture : 2 min

L'entreprise japonaise Toshiba a annoncé être en discussions avec la société Terra Power, dont Bill Gates est actionnaire, pour fabriquer des réacteurs nucléaires destinés aux pays émergents.

TerraPower développe des réacteurs de petite taille qui utilisent comme combustible de l'uranium appauvri, dont d'énormes stocks existent dans le monde, mais n'a aucun savoir-faire en matière d'édification de centrales nucléaires, d'où son projet d'alliance avec Toshiba, expert en la matière à travers sa filiale Westinghouse.

«De quoi concurrencer sérieusement l'Atméa, le réacteur de troisième génération de moyenne puissance (1.110 MW),  qu'Areva conçoit avec son partenaire Mitsubishi Heavy Industries (MHI), et pour lequel GDF Suez sera probablement associé», note l'Usine Nouvelle. Bill Gates pourrait investir plusieurs milliards d'euros dans le projet, dont la commercialisation n'est pas prévue avant dix ans.

[Lire l'article sur usinenouvelle.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: La centrale de Golfech, REUTERS/Regis Duvignau.

Newsletters

Vendôme est-il une place, une ville ou une marque de luxe?

Vendôme est-il une place, une ville ou une marque de luxe?

La sous-préfecture du Loir-et-Cher vient de céder au groupe de luxe LVMH le droit d'utiliser son nom comme marque pour de futurs produits de joaillerie. La décision fait débat, notamment en raison du faible montant de la transaction.

2050, la fin des smartphones?

2050, la fin des smartphones?

Depuis 2007 et la création de l'iPhone par Apple, près de 10 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde, dont 1,4 milliard rien qu'en 2018. Pour les fabriquer: du plastique, du verre, du métal; mais aussi des matières rares, l'europium,...

La mode de seconde main, le nouveau chic qui fait bon genre

La mode de seconde main, le nouveau chic qui fait bon genre

Sacs de luxe revendus en ligne, pièces vintage mises aux enchères, vêtements bradés sur Vinted... la seconde main concerne toute la mode et se démocratise. Objectif: acheter moins cher, plus vite et avec une conscience écologique.

Newsletters