Économie

Bill Gates bientôt concurrent d'Areva?

Temps de lecture : 2 min

L'entreprise japonaise Toshiba a annoncé être en discussions avec la société Terra Power, dont Bill Gates est actionnaire, pour fabriquer des réacteurs nucléaires destinés aux pays émergents.

TerraPower développe des réacteurs de petite taille qui utilisent comme combustible de l'uranium appauvri, dont d'énormes stocks existent dans le monde, mais n'a aucun savoir-faire en matière d'édification de centrales nucléaires, d'où son projet d'alliance avec Toshiba, expert en la matière à travers sa filiale Westinghouse.

«De quoi concurrencer sérieusement l'Atméa, le réacteur de troisième génération de moyenne puissance (1.110 MW),  qu'Areva conçoit avec son partenaire Mitsubishi Heavy Industries (MHI), et pour lequel GDF Suez sera probablement associé», note l'Usine Nouvelle. Bill Gates pourrait investir plusieurs milliards d'euros dans le projet, dont la commercialisation n'est pas prévue avant dix ans.

[Lire l'article sur usinenouvelle.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo de une: La centrale de Golfech, REUTERS/Regis Duvignau.

Newsletters

La politique du «quoi qu'il en coûte» a bien sauvé l'économie française

La politique du «quoi qu'il en coûte» a bien sauvé l'économie française

Selon les estimations du Cepremap, les mesures macroéconomiques mises en place à partir de 2020 ont non seulement limité la contraction du PIB, mais également l'augmentation de la dette publique.

À Calais, le retrait d'un gros donateur met en difficulté les associations d'aide aux migrants

À Calais, le retrait d'un gros donateur met en difficulté les associations d'aide aux migrants

​​​​​​​Le fonds britannique Choose Love a retiré ses financements à sept organisations calaisiennes. En charge des personnes exilées, certaines se retrouvent plongées dans l'incertitude, avec l'impératif de trouver d'autres sources d'argent.

À qui profitent les bullshit jobs?

À qui profitent les bullshit jobs?

Au fond, si le marché récompensait véritablement l'efficience, les tâches inutiles devraient disparaître naturellement. Non?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio