Médias

Le coronavirus ou la fin de la télé-réalité telle que nous la connaissons

Temps de lecture : 2 min

Face à la crise sanitaire, de nombreuses maisons de production sont contraintes de repenser leur contenu.

Le nouveau show de Netflix «The Circle Game» pourrait être une piste pour inventer la télé-réalité de demain. | Capture d'écran via YouTube
Le nouveau show de Netflix «The Circle Game» pourrait être une piste pour inventer la télé-réalité de demain. | Capture d'écran via YouTube

Friand·e de télé-réalité ou pas, tout le monde a un jour regardé un épisode d'une émission réconfortante de niaiserie par un après-midi ennuyeux. Ces programmes montrant la vie d'individus cohabitant ensemble –pour notre plus grand plaisir ou notre complet désarroi– risquent pourtant de voir leurs productions bouleversées à l'ère post-Covid-19.

Ils fonctionnent avant tout grâce à un système de proximité physique. Les participant·es vont à des fêtes, s'embrassent sur des plages idylliques et enflamment les dancefloors, sans masques ni gel hydroalcoolique. Qu'adviendra-t-il alors de ces shows si les contacts physiques sont prohibés?

Le magazine Vice nous apprend qu'en mars, à l'heure où les pays du monde entier prenaient conscience de l'ampleur de la crise sanitaire, des candidat·es de télé-réalité n'étaient au courant de rien, coincé·es dans des studios de production aux quatre coins de la planète et coupé·es de tout.

C'est ce qui est arrivé à des participant·es de l'émission «Big Brother», en Allemagne. Dans cette sorte de «Secret Story», les candidat·es ne sont pas autorisé·es à avoir des contacts avec l'extérieur ni à se tenir informé·es de ce qui se passe dans le monde. Les nouveaux et nouvelles entrantes ne peuvent rien divulguer non plus. L'information leur a été annoncée en direct, lors d'un épisode spécial durant le mois de mars.

La naissance d'une nouvelle télé-réalité

Les maisons de production font pour l'instant face à la crise. Un certain nombre d'entre elles ont des épisodes de saisons tournées avant l'apparition du Covid-19 à diffuser. Aux États-Unis, les chaînes Bravo et E!, par exemple, ont un stock de séquences et d'épisodes permettant de contenter encore pour un moment le public. Mais pour le reste, toute l'industrie est en pause, au moment où la demande est au plus fort, selon Insider.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

C'est souvent dans l'adversité que la créativité se développe et la chaîne américaine Bravo ne peut le nier. Refusant d'annuler ou de reporter la sortie de la saison 12 de «The Real Housewives of Atlanta», la production a décidé d'organiser une saison uniquement virtuelle. Ce procédé, bien qu'inhabituel, n'est pas inconnu du grand public qui a récemment découvert les saisons de «The Circle Game» (États-Unis, puis Brésil et enfin France) sur Netflix. Cette émission repose entièrement sur des contacts virtuels entre les participant·es.

Newsletters

Ne jamais s'habituer à ce qui se passe en Ukraine

Ne jamais s'habituer à ce qui se passe en Ukraine

[BLOG You Will Never Hate Alone] La plus grande victoire de la barbarie est toujours le silence qui l'accompagne.

À quoi ressemble le monde vu par la presse chinoise?

À quoi ressemble le monde vu par la presse chinoise?

En Chine, le contrôle rigoureux de l'information redessine un monde qui suit la ligne politique de Xi Jinping. Que l'actualité soit nationale ou internationale, elle s'insère toujours très bien dans la ligne du Parti communiste chinois.

En Algérie, caricature et satire sont des disciplines à haut risque

En Algérie, caricature et satire sont des disciplines à haut risque

Convoqué par la justice pour des dessins considérés comme diffamants, le dessinateur Ghilas Aïnouche, ancien collaborateur de Charlie Hebdo, se trouve dans une situation délicate.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio