Tech & internet

Sur Facebook, plus d'une centaine de groupes prônent une seconde guerre civile américaine

Temps de lecture : 2 min

Ces groupes se sont renforcés avec la pandémie de Covid-19.

Une manifestation contre le confinement dû au coronavirus dans le Wisconsi, le 24 avril 2020. Kamil Krzacynski/AFP
Une manifestation contre le confinement dû au coronavirus dans le Wisconsi, le 24 avril 2020. Kamil Krzacynski/AFP

Aux États-Unis, les dérives suite à l'épidémie mondiale de coronavirus sont nombreuses. Des personnes d'origine asiatique sont agressées en raison de l'origine supposée du virus tandis que d'autres propagent des rumeurs antisémites sur sa naissance. Mais il y a pire encore, selon Gizmodo. Le Tech Transparency Project (TTP), un groupe de recherche axé sur la révélation des manquements des grandes plateformes, a publié un rapport constatant que 125 groupes Facebook font la promotion du «boogaloo», un terme de l'extrême droite radicale qui désigne un événement providentiel qui déclenchera une seconde guerre civile.

Le TTP a constaté une augmentation de l'intérêt pour le terme «boogaloo» au cours des derniers mois, le tout en corrélation avec les mesures de distanciation sociale. Ainsi, selon le rapport, plus de 60% des groupes Facebook ont fait leur apparition au cours des trois derniers mois et tous ont attiré plus de 36.000 membres au cours des 30 derniers jours. Au total, ces groupes Facebook comptent 72.686 membres, bien que le rapport n'ait pas vérifié le nombre de membres qui se chevauchent entre les groupes.

Le rapport explique bien qu'il ne s'agit pas seulement de gloser à proposer de fantasmes violents. Ces groupes ont téléchargé des manuels de la CIA, des manuels militaires et le manuel d'assemblage de bombes «The Anarchy Cookbook». Un document de 133 pages examiné par le TTP aurait identifié des «cibles» comme «les dépôts de la garde nationale, les postes de police et les usines qui produisent des munitions». Ce document propose aussi de détruire les voies ferrées et les ports. Le TTP note également qu'un citoyen de l'Arkansas, fan de plusieurs pages de boogaloo, avait été arrêté plus tôt ce mois-ci après avoir prétendument diffusé en direct une chasse pour tuer un policier sur Facebook Live.

Le mouvement est également renforcé par les tweets de Donald Trump, dans lesquels il cite le second amendement. Ces déclarations sonnent comme un appel aux armes pour cette frange ultra-radicale de l'extrême droite. Une théorie de ces groupes estime notamment que le gouvernement fédéral va proclamer l'état d'urgence pour confisquer leurs armes à feu. Ils accusent le coronavirus d'être un mensonge pour mettre en place cette stratégie.

Newsletters

Influenceurs et transition écologique, une story compliquée

Influenceurs et transition écologique, une story compliquée

Il est essentiel qu'ils commencent à se positionner en faveur de modes de vie plus vertueux.

La canicule fait crasher le système informatique des hôpitaux londoniens

La canicule fait crasher le système informatique des hôpitaux londoniens

Les fortes chaleurs liées au réchauffement climatique ont provoqué une panne des systèmes informatiques des deux principaux hôpitaux londoniens, désorganisant complètement les services de soins.

Ukraine: comment les amateurs de drones participent à la bataille des airs

Ukraine: comment les amateurs de drones participent à la bataille des airs

Depuis le début de l'invasion russe, civils et militaires ukrainiens travaillent ensemble pour produire des drones avec les moyens du bord. Car qu'il surveille, bombarde ou saute à l'impact, l'engin drone change la donne sur le champ de bataille.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio