Monde / Économie

L'agriculture américaine détruit ses récoltes à cause du Covid-19

Temps de lecture : 2 min

Les produits alimentaires destinés aux restaurants, écoles et entreprises fermées à cause de la pandémie ne trouvent plus de débouchés.

Une exploitation agricole dans l'Illinois, le 23 avril 2020. | Scott Olson / Getty Images / AFP
Une exploitation agricole dans l'Illinois, le 23 avril 2020. | Scott Olson / Getty Images / AFP

Alors que l'on a vu aux États-Unis des milliers de personnes faire la queue pour obtenir de l'aide alimentaire, nombre d'agriculteurs et d'agricultrices ont déjà dû détruire des milliers de tonnes de nourriture.

Les exploitations agricoles américaines vendent soit à la grande distribution (pour la consommation des particuliers), soit aux entreprises, écoles, hôtels et restaurants. Or les mesures de confinement mises en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 ont complètement perturbé la chaîne d'approvisionnement commerciale.

Avec la fermeture des écoles et des restaurants, ainsi que la généralisation du télétravail, certaines entreprises agricoles n'ont plus de débouchés pour leurs produits et ont commencé à les détruire. D'autant plus que les exportations de nourriture ont aussi été bouleversées par la pandémie. Même si quelques producteurs font des dons à des associations caritatives, celles-ci ne peuvent pour l'instant pas absorber et stocker les produits assez vite.

Reconversion ou destruction

Selon la plus grande coopérative laitière des États-Unis, environ 14 millions de litres de lait sont détruits chaque jour. Les écoles étaient de grandes consommatrices de lait mais elles sont presque toutes fermées. Une exploitation de l'État de New York a levé des fonds afin de transformer son lait en fromage qui sera donné gratuitement à des banques alimentaires. Mais sans ce genre de reconversion express, il est difficile pour les entreprises de trouver des issues pour leurs produits.

De même, le New York Times rapporte qu'un producteur basé dans le Mississippi a détruit environ 750.000 œufs par semaine depuis que les restaurants qu'il approvisionne ont fermé, et un agriculteur de l'Idaho qui fournit aussi des restaurants a enterré 500 tonnes d'oignons. Idem pour les pommes de terre qui pourrissent en tas.

Un des secteurs les plus touchés est celui de l'élevage porcin. Plusieurs abattoirs et usines de transformation de la viande ont fermé car elles étaient devenues des foyers de propagation du coronavirus (treize employé·es de ce secteur sont mort·es du Covid-19 aux États-Unis). Ces fermetures perturbent complètement la chaîne de production et les élevages n'ont plus assez de place pour garder les animaux. Certains pourraient donc être forcés d'euthanasier des porcs.

Newsletters

Des détectives viennent de résoudre une affaire de 1956 grâce à l'ADN

Des détectives viennent de résoudre une affaire de 1956 grâce à l'ADN

Des experts de la généalogie médico-légale ont réussi à identifier le responsable d'un double homicide commis il y a soixante-cinq ans.

Comment Orbán cramponne la Hongrie au football

Comment Orbán cramponne la Hongrie au football

Mordu de ballon rond, le dirigeant magyar, ravi d'accueillir quatre rencontres de l'Euro, utilise son sport favori comme instrument d'affirmation nationale, outil d'oligarchisation du pays et levier diplomatique.

Donald Trump a un sosie au Pakistan et c'est un marchand de glaces

Donald Trump a un sosie au Pakistan et c'est un marchand de glaces

Ils ont la même chevelure blond platine.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio