Santé / Monde

Comment les Amish vivent l'épidémie de coronavirus

Temps de lecture : 2 min

Malgré des réticences à appliquer les mesures de distanciation sociale, la communauté se mobilise dans la lutte contre le Covid-19.

Les Amish des États-Unis résident principalement dans l’Ohio, la Pennsylvanie et l'Illinois. | Karen Bleier / AFP

 
Les Amish des États-Unis résident principalement dans l’Ohio, la Pennsylvanie et l'Illinois. | Karen Bleier / AFP  

En temps normal, cette communauté religieuse anabaptiste, qui rassemble près de 340.000 membres aux États-Unis, vit une existence austère et coupée du monde. Depuis le début de la pandémie, les Amish n'ont pu échapper à l'agitation du monde extérieur et leur communauté est contrainte, malgré elle, à suivre les restrictions mondiales.

Ce sont les mesures de confinement imposées par plusieurs États américains qui ont forcé la prise de conscience des Amish vis-à-vis du virus, bien qu'elles les aient également coupé·es un peu plus du monde, explique NBC News. Peu friande des nouvelles technologies comme internet, la télévision et les réseaux sociaux, cette communauté n'a qu'un accès restreint à l'information. Pour celle concernant le virus, c'est le bouche-à-oreille qui prime.

Aujourd'hui, les dirigeants amish sont conscients que le coronavirus est une menace pour leur mode de vie communautaire, relate NBC News. Pourtant, changer des années de tradition en l'espace de quelques semaines n'est pas chose aisée. Les règles de distanciation sociale connaissent de vives réticences dans cette communauté où le travail commun et les grands rassemblements religieux sont monnaie courante.

Bien que les écoles et les églises à travers le pays soient fermées, les marchés fermiers restent ouverts et des rassemblements ont toujours lieu, au grand dam des autorités locales. Ainsi, le New York Times rapporte que des centaines d'Amish se sont réunis début avril dans l'Ohio pour un repas post-funéraire.

Mobilisation générale

Il n'est pas clairement établi que des personnes amish aient été diagnostiquées positives au Covid-19, mais les principaux États où réside cette communauté sont bel et bien frappés par le virus. Parmi eux, l'Ohio, la Pennsylvanie et l'Illinois comptabilisent à eux trois près de 60.000 contaminations pour 2.300 morts.

Les Amish n'ont donc pas tardé à rejoindre la lutte contre le virus. La communauté de l'Ohio s'est par exemple mobilisée pour fabriquer des fournitures médicales aux hôpitaux de la région et du pays, explique le média new-yorkais.

Ainsi, des centaines de personnes fabriquent depuis des semaines des milliers de masques et des vêtements de protection pour la clinique de Cleveland; le fabricant de meubles de la région a confectionné près de 20.000 écrans faciaux en plastique au mois de mars pour l'hôpital de Yale New Haven et des menuisiers amish ont construit des séparateurs en bois pour les hôpitaux de campagne de New York.

Newsletters

La dépression n'a rien d'un petit coup de blues

La dépression n'a rien d'un petit coup de blues

[Épisode 2] Loin d'une déprime saisonnière, c'est une vraie maladie qui ne se soigne pas en un clin d'œil mais qui nécessite un vrai travail sur soi.

Le Covid-19, une opportunité pour les régimes autoritaires?

Le Covid-19, une opportunité pour les régimes autoritaires?

De nombreux gouvernements à travers le monde ont utilisé la pandémie pour asseoir un peu plus leur pouvoir.

Le Canada autorise les champignons hallucinogènes pour les malades en fin de vie

Le Canada autorise les champignons hallucinogènes pour les malades en fin de vie

Les quatre personnes atteintes de cancer habilitées par le ministère de la Santé canadien à recourir à la psilocybine seront les premières à en consommer légalement dans le pays.

Newsletters