Société

«Je n'arrive pas à baisser mes exigences, à l'accepter comme il est»

Temps de lecture : 4 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Jeanne, qui se sait très exigeante avec son compagnon actuel, mais ne parvient pas à baisser ses standards.

«Est-ce qu'on peut être si différents et heureux ensemble?» | Karsten Seiferlin via Flickr 
«Est-ce qu'on peut être si différents et heureux ensemble?» | Karsten Seiferlin via Flickr 

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

Je m'appelle Jeanne, j'ai 33 ans et je suis en couple avec P., 33 ans également, depuis deux ans.

Je traverse une période difficile qui, pour être honnête, dure depuis trop longtemps. Mon compagnon et moi sommes très différents. J'ai toujours eu peur de la différence dans le couple, mais j'ai toujours essayé de m'adapter dans mes anciennes relations. Ça m'a permis d'apprendre des choses sur des sujets qui étaient un peu éloignés de mon monde et de mes intérêts. Je n'ai pas trouvé cela toujours facile, mais ça a été enrichissant.

Mais aujourd'hui, je me trouve dans mon histoire d'amour actuelle, avec un homme qui est attaché à son travail, ambitieux, en quête de réussite socio-professionnelle et qui se consacre beaucoup à celle-ci. Il ne montre pas souvent ses émotions. Il m'a dit qu'il a toujours été comme cela, même très jeune. Je suis tout l'inverse. Je ne suis pas carriériste, j'aime les interactions sociales et j'exprime aisément mes émotions.

Les différences, je les ai observées petit à petit. Et j'ai décidé de faire avec car elles sont enrichissantes. Mais malheureusement je me rends compte que nous nous éloignons.

J'ai déjà eu plusieurs discussions sérieuses avec lui. Il est très à l'écoute et me permet de prendre du recul. Ce que j'apprécie.

J'ai beaucoup de défauts (mais pas que...), je suis exigeante et lui pas du tout. Il me dit qu'il m'accepte, qu'il m'aime comme je suis et qu'il est fatigué de ne pas se sentir à la hauteur. Entendre cela m'a brisé le cœur car je ne veux pas lui faire de mal. Je l'aime vraiment.

Je suis consciente de la chance que j'ai: c'est une personne qui a de nombreuses qualités et qui m'apporte beaucoup. J'ai pris conscience de nombreuses choses sur moi-même. Ça m'a permis de mieux comprendre mon comportement, ma vision du couple et de la vie.

Mais hélas, je n'arrive pas à baisser mes exigences, à l'accepter comme il est, avec ses qualités et ses défauts. Je suis triste de ne pas partager les mêmes intérêts. Je trouve qu'il est différent de celui que j'ai rencontré, mais j'imagine que moi aussi j'ai changé. Et je suis également fatiguée. J'ai l'impression d'être toujours en compétition avec son travail et de ne pas me sentir importante à ses yeux. Bref, je ne sais plus si nous sommes faits pour être ensemble, avec tant de différences et de difficultés à communiquer.

Je suis consciente que l'homme parfait n'existe pas et je me dis que si je ne travaille pas sur moi-même pour être moins exigeante, je ne serai jamais heureuse ni satisfaite en amour.

Mais je me pose la question de la jauge. Qu'est-ce qu'on peut accepter? Qu'est-ce qu'on n'accepte pas? Est-ce que si je change, si je deviens moins exigeante, est-ce que je ne me perds pas un peu? Est-ce qu'on peut être si différents et heureux ensemble?

J'espère que vous pourrez m'apporter de l'aide pour y voir un peu plus clair.

Jeanne

Chère Jeanne,

Je crois aussi que certaines différences dans le couple sont une richesse. On débarque dans l'histoire d'amour avec le bagage unique qui est le nôtre et notre compagnon ou notre compagne en fait de même. Les anecdotes d'enfance, les passions, les expériences sexuelles précédentes sont mises en commun, partagées presque et l'avenir a ainsi une chance de s'écrire à deux. On apporte des choses positives et puis aussi des éléments négatifs, des traumatismes, des doutes, des peurs, des petits ou gros défauts de caractère. Ça fait partie du jeu. Le secret, c'est d'avoir conscience que ce n'est pas à l'autre ni à l'amour de soigner nos blessures.

Tout l'amour du monde et tout l'espoir qu'on peut placer dans une histoire ne font malheureusement pas cicatriser plus vite de blessures d'ego, de traumatismes d'enfance ou de défauts d'éducation à l'amour. C'est un chemin qu'on doit faire seul. Et tout ça prend du temps.

L'autre est toujours différent·e. Et chaque différence d'histoire ou de caractère peut provoquer l'agacement comme la colère. Je pense qu'il est possible que vos différences ne soient pas si graves, surtout si votre compagnon ne vous impose pas de changer de point de vue ou de caractère. Ce qui est grave, c'est la souffrance que vous ressentez. Pourquoi avez-vous autant de mal à accepter cette différence? Pourquoi avez-vous peur de vous y perdre? Pourquoi avez-vous tant besoin d'être sûre que cette histoire va fonctionner sur le long terme avant de vous y impliquer? Qu'est-ce qui vous fait peur, en fait?

Je ne suis pas sûre, au vu des éléments que vous avez partagés, qu'un autre homme et une autre histoire vous rendraient plus heureuse et plus sereine. Parce qu'il y a aura d'autres différences et d'autres exigences. Je pense que vous avez besoin de travailler sur vous avec un·e professionnel·le pour répondre aux questions qui vous taraudent et qui sont capitales.

Il y a de la place pour votre bonheur, Jeanne. Il y a même de la place pour cet homme, ses passions et ses rêves si différents des vôtres. Rien ne vous oblige à les adopter. Vous pouvez aussi apprécier le fait qu'il soit, lui, heureux et amoureux. La fusion sur tous les plans n'est pas obligatoire. Quand on accepte de s'accorder un peu de bienveillance et de liberté et d'offrir la même chose à son partenaire, on découvre qu'il y a devant nous un terrain de jeu immense et plus de sérénité. C'est ce que je vous souhaite de trouver.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

Les difficultés scolaires peuvent venir de traumatismes de l'enfance

Les difficultés scolaires peuvent venir de traumatismes de l'enfance

Les expériences négatives peuvent avoir un impact durable sur la capacité d'apprentissage d'un enfant. 

«Il m'accuse d'être responsable de son mal-être»

«Il m'accuse d'être responsable de son mal-être»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Anaïs, qui vit une relation amoureuse dans laquelle personne ne semble apporter de bonheur à l'autre.

Regarder du porno, c’est tromper?

Regarder du porno, c’est tromper?

Surprendre son conjoint en train de regarder un film à caractère pornographique peut susciter un sentiment de trahison pas toujours facile à dépasser. Pour des raisons aussi individuelles que sociales.

Newsletters