Santé / Sports

Les JO de Tokyo en 2021? Ce n'est pas gagné

Temps de lecture : 2 min

Officiellement reportés d'un an, les Jeux voient leur budget exploser et nagent en pleine incertitude.

Tokyo, le 24 mars 2020. | Charly Triballeau / AFP
Tokyo, le 24 mars 2020. | Charly Triballeau / AFP

Le 24 mars dernier, après avoir repoussé sa décision autant que possible, le comité d'organisation des Jeux olympiques de Tokyo annonçait qu'ils étaient reportés d'un an. À l'heure actuelle, les JO de Tokyo 2020 (la dénomination ne changera pas) doivent se tenir du 23 juillet au 8 août 2021.

Le directeur général de ces Jeux olympiques, Toshiro Muto, reste cependant très prudent: «Je crois que personne n'est capable de dire si tout sera sous contrôle en juillet prochain. Nous ne sommes certainement pas en position d'apporter une réponse claire». Si la décision de repousser les JO d'un an semblait la plus logique et la plus raisonnable, il est bien trop tôt pour affirmer qu'ils puissent se dérouler de façon normale lors de l'été 2021.

«Tout ce que nous pouvons faire, c'est travailer dur pour préparer les Jeux. Nous espérons sincèrement que, d'ici un an, l'humanité sera parvenue à surmonter cette crise du coronavirus», ajoute Toshiro Muto.

Les leçons des semaines passées sont claires: il est extrêmement difficile de savoir ce que l'avenir nous réserve. Il y a moins d'un mois, rappelle le Guardian, le Premier ministre japonais Shinzo Abe était encore en train d'affirmer que les JO 2020 se déroulaient «sans problème» aux dates initialement prévues. Depuis, le politicien a d'ailleurs été vertement critiqué pour avoir trop tardé à annoncer l'annulation des Jeux olympiques, sur lesquels il misait pour se relancer politiquement.

Une grosse rallonge

Pour Yuriko Koike, la gouverneure de Tokyo, l'état d'urgence déclaré mardi par Shinzo Abe et les mesures qui l'accompagnent «ne suffisent pas». C'est donc en pleine polémique sur les moyens à mettre en œuvre que Toshiro Muto a affirmé ses doutes quant à la tenue des JO durant l'été 2021. Le comité d'organisation des Jeux est actuellement en train de travailler avec les compagnies d'assurance pour savoir de quelle manière elles sont disposées à couvrir ce nouvel événement encore très incertain.

D'après ESPN, les JO de Tokyo, qui ont déjà coûté environ 12 milliards d'euros, auront besoin d'une rallonge comprise entre 2,4 et 5,2 milliards en raison de ce report d'un an. Un budget colossal, qui rend la réorganisation pour le moins périlleuse.

Newsletters

Anti-sceptiques

Anti-sceptiques

Deal sur ordonnance: «Si je revends mes prescriptions, ça me rapporte plus de 1.000 euros»

Deal sur ordonnance: «Si je revends mes prescriptions, ça me rapporte plus de 1.000 euros»

Les opiacés sont désormais la première cause de mortalité des toxicomanes devant l'héroïne, dont ils sont les produits de substitution. Pour s'en faire prescrire, certain·es sont prêt·es à tout.

Pourquoi le racisme a cessé d'être envisagé comme une question de santé publique

Pourquoi le racisme a cessé d'être envisagé comme une question de santé publique

Jusqu'à Richard Nixon, les États-Unis étudiaient officiellement les liens entre problèmes sociaux et santé mentale.

Newsletters