Monde

Internet, pire menace des espèces en voie de disparition?

Slate.fr, mis à jour le 22.03.2010 à 15 h 27

Le lien entre Internet et les espèces rares n'est, a priori, pas évident. Pourtant, selon plusieurs organisations de protection de la nature, la Toile serait bien devenue l'une des principales menaces pesant sur les animaux en voie de disparition. L'absence de régulation sur le Web, et la possibilité de trouver toutes sortes d'articles, auraient considérablement aggravé la situation d'espèces déjà menacées.

Cette hypothèse est ressortie de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d'extinction (CITES), qui se tenait ce week-end du 21 mars, à Doha, rapporte The Guardian. «Internet est aujourd'hui le facteur dominant dans le commerce mondial d'espèce en voie de disparition, affirme Paul Todd, directeur de campagne à l'ONG International fund for animal walfare (Ifaw). Le trafic entre gros acheteur et gros revendeur à bord de cargaisons appartiendra bientôt au domaine du passé.»

Son association a effectué plusieurs enquêtes sur le commerce illégal sur Internet, et aurait trouvé des centaines d'espèces rares en vente sur des sites, la plupart américains, mais aussi européens, russes et chinois.

Les membres de la CITES ont joint le geste à la parole en votant l'interdiction du commerce du triton tacheté de Kaiser, directement menacé par les échanges via Internet. La même proposition concernant les coraux rouges précieux, très prisés sur le web a été rejetée. Réguler ce trafic ne se fera pas en un jour.

[Lire l'article sur Theguardian.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Giant Panda par Jeff Kubina via Flickr/ Licence CC by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte