Monde

À New York, les quartiers pauvres sont les plus touchés par l'épidémie

Temps de lecture : 2 min

Triste coïncidence: la plus forte concentration de cas de Covid-19 se trouve dans le quartier de Corona, dans le Queens.

File d'attente pour obtenir un test de dépistage du Covid-19 à l'hôpital d'Elmhurst dans le Queens, le 24 mars 2020. | Eduardo Munoz Alvarez / Getty Images North America / AFP
File d'attente pour obtenir un test de dépistage du Covid-19 à l'hôpital d'Elmhurst dans le Queens, le 24 mars 2020. | Eduardo Munoz Alvarez / Getty Images North America / AFP

Aux États-Unis, le nombre de décès causés par le Covid-19 a été multiplié par cinq en une semaine. Sur les plus de 6.000 morts recensées, 1.562 l'ont été dans la ville de New York, devenue l'épicentre de l'épidémie, avec actuellement près de 52.000 personnes infectées.

Le 1er avril, la mairie de New York a rendu publiques des données montrant que les quartiers aisés de Manhattan comptent beaucoup moins de cas de Covid-19 que les quartiers plus pauvres. Sur les vingt quartiers qui enregistrent le moins de contaminations, dix-neuf sont en effet situés dans des zones de Manhattan où le salaire moyen est très élevé.

Le site d'informations locales Patch.com a noté une étrange coïncidence dans la répartition de la maladie: le quartier avec le plus de cas de coronavirus (947 au 31 mars), situé dans le Queens, s'appelle Corona. En moyenne, 9 personnes sur 1.000 y sont atteintes du virus, contre 5 sur 1.000 dans toute la ville et 2 sur 1.000 dans certains quartiers aisés du sud de Manhattan.

Population hispanique et asiatique

À côté de Corona, les quartiers d'Elmhurst et de Jackson Heights sont aussi particulièrement touchés. Dans cette partie de New York, environ 80% de la population est d'origine hispanique ou asiatique.

Le directeur des hôpitaux publics de New York, Mitchell Katz, explique que «dans le Queens, à cause de la pauvreté, de nombreuses familles vivent ensemble dans de petits espaces. [...] On comprend facilement pourquoi il y a un fort taux de transmission du Covid-19».

D'autre part, ces quartiers concentrent de nombreuses personnes travaillant dans la restauration, le bâtiment, les services d'entretien ou l'aide à domicile, des emplois qui rendent la distanciation sociale plus difficile.

L'hôpital d'Elmhurst, qui dessert cette population, est complètement saturé. Équipé pour accueillir une dizaine de patient·es en soins intensifs, l'établissement en traite actuellement plus de cent, et beaucoup d'autres sont transféré·es ailleurs faute de place. Des médecins de cet hôpital parlent d'une situation «apocalyptique», d'autant que le Queens dispose de deux fois moins de lits d'hôpitaux par habitant·e que Manhattan.

À Brooklyn, les quartiers où vivent les communautés juives ultra-orthodoxes ont également un grand nombre de cas de Covid-19, car la densité de population y est très élevée et les mesures de distanciation sociale ont tardé à être adoptées.

Newsletters

Qui sont les Français qui vivent aux États-Unis?

Qui sont les Français qui vivent aux États-Unis?

Ce dimanche 24 janvier, le président Biden a passé un appel au président Macron, un coup de fil officiel entre présidents dûment investis dont on trouve la transcription détaillée sur le site de la Maison-Blanche. Ce texte rappelle, entre autres,...

Yogi Adityanath, le moine-ministre qui effraie l'Inde progressiste

Yogi Adityanath, le moine-ministre qui effraie l'Inde progressiste

Qui est ce yogi, moine et dirigeant politique extrémiste, à qui l'ambassadeur français en Inde a rendu visite?

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Un jour, j'ai lu une citation qui m'a beaucoup marqué, raconte Frédéric Noy. Elle disait que les Occidentaux ne s'intéressaient à l'Afrique qu'à travers les gens qui meurent et non ceux qui vivent. Ça m'a donné envie de découvrir...

Newsletters