Culture

Pause réconfort #6: cinq minutes pour oublier l'actualité

Temps de lecture : 5 min

Vous en avez marre des news? On est là pour vous détendre.

Une parenthèse pendant le confinement. | Rodion Kutsaev via Unsplash
Une parenthèse pendant le confinement. | Rodion Kutsaev via Unsplash

Alors que nous sommes confiné·es depuis maintenant plus de deux semaines, il est toujours aussi difficile d'échapper à l'actualité anxiogène omniprésente.

Même (surtout) en pleine crise sanitaire, il est crucial de protéger notre santé mentale, c'est pourquoi on a voulu vous apporter quelque chose de différent. Une respiration de quelques minutes, une pause feel good au milieu de toute cette merde.

Alors mettez vos notifications en sourdine et plongez-vous dans notre sélection 100% réconfortante.

La bonne nouvelle

Une âme généreuse a mis en ligne tous les primes de la «Star Academy» saisons 2 et 3: de quoi bien occuper votre week-end.

Les 30 secondes qui font rire

– Les risques des téléconférences:

– Ces cinq colocs ne respectent pas les gestes barrières, mais ont le mérite de bien nous divertir:

– Si McDo vous manque, voici une astuce pour faire comme si vous y étiez:

@brayan_paquim

J-6 confinement >> je craque !! Toi aussi ??

The Lion Sleeps Tonight - The Smile Face

La chanson feel good

«Dancing On My Own» de Robyn

Même en période de grande incertitude, il y a certains faits qui restent indéniables. Le soleil se lève tous les matins et se couche tous les soirs. 2+2 = 4. Écouter «Dancing On My Own» de Robyn sans se mettre à danser est impossible.

Sorti en 2010, le tube de la chanteuse suédoise est à la fois une histoire de cœur brisé et de résilience; le récit d'une femme qui danse seule, en regardant son ex embrasser quelqu'un d'autre. Monument de la pop, considéré comme l'une des meilleures chansons de la décennie, «Dancing On My Own» évoque la douleur universelle de la solitude, du rejet et du deuil, tout en laissant entrevoir la possibilité d'une renaissance.

Robyn l'avait bien compris: même si nous sommes seul·es, il est plus que jamais important de continuer à danser.

La vidéo qui met du baume au cœur

Ces soignant·es d'un hôpital espagnol applaudissent les membres du service d'entretien de l'établissement –des travailleurs et travailleuses en première ligne, à qui l'on rend peu souvent hommage.

Le point célébrités

– Ben Platt (Pitch Perfect, The Politician) et sa voix somptueuse nous aident à bien commencer la journée:

– Regarder Roger Federer jouer au tennis tout seul sous la neige est étrangement relaxant:

– John Krasinski nous a copiées avec une émission spéciale réconfort et bonnes nouvelles, avec en prime une interview réjouissante d'un Steve Carell confiné:

La parenthèse mignoncité

– À défaut d'avoir un chien pour vous tenir compagnie en ces temps difficiles, vous pouvez compenser en regardant cette vidéo d'un cocker qui joue à «coucou!» en boucle:

– La bonne nouvelle de ce confinement, c'est que la nature reprend enfin ses droits dans nos villes:

Histoires de balcon

La Palme des meilleurs voisins leur revient: ils ont créé un jeu «Questions pour un balcon» pour s'occuper:

L'appli qui tombe à pic

Si les grosses teufs vous manquent, il existe une option parfaitement saine pour danser en groupe à l'ère du social distancing. JQBX est une appli grâce à laquelle vous pouvez concocter votre propre DJ set, tout en permettant à vos ami·es connecté·es d'en profiter. Certes, vous danserez quand même tout·e seul·e, mais c'est déjà pas mal!

La série qui fait plaisir

Lovesick (Netflix)

C'est scientifiquement prouvé: rien de mieux qu'une comédie romantique britannique pour se remonter le moral. Lovesick, série de trois saisons disponible sur Netflix, suit les tribulations amoureuses d'un groupe d'amis de Glasgow.

Au cœur de l'histoire, Dylan, un trentenaire un peu paumé qui découvre qu'il est atteint de chlamydia et doit recontacter ses anciennes conquêtes pour les prévenir. Chaque appel donne lieu à un flash-back sur ses relations passées et dessine la véritable histoire d'amour de la série, celle entre le héros et sa meilleure amie, Evie.

Entre déni et occasions manquées, le duo est l'un des meilleurs will-they-won't-they de ces dernières années. Ajoutez à ça un casting renversant de charme, une bande-son parfaite et un humour très britannique, et vous obtenez un binge watch ultra addictif et satisfaisant.

Les meilleures initiatives culturelles

Depuis le début du confinement, de nombreux musées, opéras et autres lieux culturels offrent du contenu gratuit en ligne.

Il y a les tweets du Musée d'Orsay, avec chaque jour l'un des plus beaux paysages de leurs collections.

On peut également découvrir les leçons de cinéma de la Cinémathèque, avec des masterclasses d'Agnès Varda, d'Arnaud Desplechin, de Paul Thomas Anderson, de Claire Denis, de Wes Anderson, de James Gray, des frères Coen et bien d'autres encore, pour le plus grand bonheur des cinéphiles.

Et pour les fans de ballets et d'opéras, on vous conseille le site du Metropolitan Opera de New York, qui met chaque jour en ligne pour 24 heures un nouveau classique de son répertoire. Une initiative similaire à celle de l'Opéra de Paris, qui donne accès jusqu'au 5 avril à son Lac des cygnes.

Le mot qui tombe à pic

Wabi-sabi: en japonais, cela signifie trouver de la beauté dans les imperfections, accepter le cycle de la vie et de la mort ou ressentir une certaine humilité par rapport aux phénomènes naturels. On essaie.

Le film qui fait du bien

Princess Bride de Rob Reiner (Netflix)

Réalisé par Rob Reiner (Quand Harry rencontre Sally), Princess Bride est nettement moins connu chez nous qu'aux États-Unis –et le fait que son titre contient le mot «princesse» rebute malheureusement beaucoup de spectateurs et spectatrices potentielles.

Il s'agit pourtant d'un incontournable de la pop culture américaine, véritable générateur de GIF et de répliques cultes, à commencer par le fameux «My name is Inigo Montoya, you killed my father, prepare to die».

On y suit l'épopée de Bouton d'or, une jeune femme kidnappée et mariée de force à un méchant prince, et du mystérieux Homme en noir, qui s'est donné pour mission de la secourir.

Derrière ses airs de conte de fées, Princess Bride cache un scénario redoutablement malin et comporte tous les mécanismes hyper satisfaisants du film d'aventures tout en s'en moquant… puisqu'il s'agit en fait d'une histoire dans l'histoire.

Un spectacle réjouissant qui émerveillera les jeunes, fera rire les plus âgé·es et mettra un sourire sur le visage de tous les gens qui en ont besoin en ce moment.

La vidéo qu'on a déjà vue partout mais dont on ne se lasse pas

Les musiciens de l'Orchestre national de France ont joué le Boléro de Ravel, version confinement. Chaque musicien·ne s'est filmé·e à domicile en train de jouer sa partie et le tout a ensuite été mixé, pour un résultat vraiment époustouflant:

Envoyez-nous vos photos, vos vidéos et vos histoires les plus drôles et les plus inspirantes pendant cette quarantaine! Et prenez bien soin de vous.

Newsletters

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

Ça fait dix-sept ans que le pilote de The O.C. a été diffusé à la télévision américaine, en plein cœur de l'été –le 5 août 2003 très exactement. En France, il a fallu attendre octobre 2004 pour voir débarquer la série, rebaptisée Newport Beach,...

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Jouant sur les frontières du visible, le film de Kōji Fukada déploie les ressorts d'un thriller étonnamment réaliste grâce à sa façon d'approcher des zones d'ombre.

Les deux Gauguin exposés à Boston et Washington sont-ils des faux?

Les deux Gauguin exposés à Boston et Washington sont-ils des faux?

Ces œuvres seraient injustement attribuées au peintre. Les musées concernés ont décidé d'ouvrir une enquête.

Newsletters