France

Robert Ménard pour la peine de mort

Temps de lecture : 2 min

Je n'en croyais pas mes oreilles... Je participais ce dimanche 21 mars à l'émission «C'est demain la veille», sur France Inter présentée par Pierre Weill en collaboration avec Slate.fr.

Le fondateur de Reporters sans frontières (RSF) et son secrétaire général jusqu'en septembre 2008, Robert Ménard, s'y est déclaré favorable à la peine de mort.

Il a cité le cas de Marc Dutroux: il ne serait pas choqué «qu'on lui coupe le cou». «Il faut cesser de faire de la peine de mort un absolu», a ajouté l'ancien militant de la liberté de la presse, en pointe notamment contre le gouvernement chinois au moment des Jeux olympiques. Robert Ménard s'est déclaré aussi lors de cette émission, «contre la modernisation de l'Eglise» et «favorable au célibat des prêtres».

Il est des hommes de liberté qui parfois tournent mal...

Eric Le Boucher

Newsletters

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio