Économie

1.9 million de chômeurs en Europe à cause du piratage?

Temps de lecture : 2 min

Le piratage informatique coûte cher, mais à quel point? Une étude du cabinet de consultants Tera sortie le 17 mars tente de chiffrer l'impact du téléchargement illégal - de films, musiques ou logiciels - sur l'Europe. Et le verdict est lourd: le piratage aurait coûté 10 milliards d'euros de recettes et plus de 180.000 emplois en 2008.

Pire encore, les prévisions de la même étude annoncent que le manque à gagner de l'industrie créative européenne pourrait s'élever à 240 milliard d'euros en 2015, et pourrait faire perdre au secteur entre 611.000 et 1.2 million emplois.

Une cascade de chiffres alarmistes en partie remise en cause par des spécialistes, comme l'explique un article du Monde. D'abord parce que l'acception «d'industrie créative» a été prise au sens large du terme. Elle inclut, outre l'industrie cinématographique et musicale, les agences de pub, les éditeurs de logiciels ou les vendeurs de matériels.

Autre difficulté que pose une telle étude: comment peuvent être évalués des volumes de piratage. La question est difficile et chaque étude relate des chiffres différents... au point que certaines d'entre elles - même minoritaires - aboutissent à un impact neutre ou positif du piratage sur l'industrie.

«Il est compliqué de traduire ces chiffres en emplois perdus dans chaque pays d'Europe affirme au Monde Patrice Geoffron, professeur d'économie à l'Université Paris Dauphine. Ce n'est pas parce que les Espagnols et les Italiens téléchargent le plus que c'est chez eux qu'il y a le plus d'emplois perdus. Cela n'a pas de sens, car les produits téléchargés viennent d'ailleurs

[Lire l'article sur Lemonde.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Hadopi loi liberticide par omnysce via Flickr/ licence CC by

Newsletters

Concurrence

Concurrence

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

En France, un actif sur cinq a songé à quitter son emploi durant la crise sanitaire. De l'idée au passage à l'acte, encore faut-il anticiper pour éviter quelques déconvenues. 

Comment l’économie bénéficie-t-elle de l’épargne solidaire?

Comment l’économie bénéficie-t-elle de l’épargne solidaire?

Aujourd’hui, investir dans une épargne solidaire est avant tout un choix éthique et personnel. Pourtant, ce placement participe activement à la transition des entreprises pour répondre aux enjeux climatiques et devrait être mieux connu.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio