Santé

«Je suis incapable de choisir avec qui des deux je souhaite engager une relation»

Temps de lecture : 3 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Léa, dont le cœur balance entre un homme et une femme.

«J'aime énormément ces personnes, pour ce que chacune est et ce que je vis avec elle.» | Jose Mediavilla via Flickr
«J'aime énormément ces personnes, pour ce que chacune est et ce que je vis avec elle.» | Jose Mediavilla via Flickr

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

J'ai 24 ans et je me suis récemment séparée de l'homme avec qui j'étais depuis quatre ans. Il s'agissait de ma première relation et je l'ai beaucoup aimé, mais il était temps qu'elle se termine.

Peu de temps après cette rupture, une amie est venue me confier qu'elle pensait aimer les femmes et petit à petit, nous avons commencé à flirter ensemble puis à nous fréquenter.

Nous sommes toutes les deux la première expérience féminine de l'autre. Avec elle, tout est nouveau, tout est une découverte et des sentiments sont sûrement en train de naître entre nous, bien que nous ne soyons pas officiellement en couple pour le moment. Nous faisons beaucoup d'activités ensemble et avons même des projets de partir en week-end.

Ma famille est au courant et soutient pleinement cette relation. De son côté, elle est pudique, n'ose pas en parler à sa famille et me répète quand même de temps en temps qu'elle s'imagine vivre avec un homme plus tard, ce qui est parfois un peu déroutant pour envisager l'avenir.

Par ailleurs, un homme pour qui j'avais eu un coup de foudre quand j'étais en couple dans ma première relation a récemment appris que j'étais désormais célibataire et m'a recontactée.

Je l'ai revu, et tout était si naturel et spontané entre nous, comme la première fois. On s'entend parfaitement bien, nos centres d'intérêt correspondent et je me dis que je pourrais facilement tomber amoureuse de lui et construire une relation, sans les doutes et les inquiétudes que peuvent représenter une relation lesbienne.

Seulement voilà, je ne peux m'empêcher d'avoir cette impression que cet homme appartient à mon passé, alors que l'amie que je vois depuis quelques mois en tant qu'amante représente un potentiel futur et que je me suis beaucoup attachée à elle.

Quand je suis avec lui je pense à elle, mais quand je suis avec elle je pense à lui. Je suis dans une impasse complète, perdue, incapable de choisir avec qui des deux je souhaite engager une relation.

J'aime énormément ces personnes, pour ce que chacune est et ce que je vis avec elle. Elles ne se connaissent pas, ne sont au courant de rien et surtout, elles cherchent toutes les deux du sérieux et de l'exclusivité.

Léa.

Chère Léa,

Il existe plusieurs solutions à cet épineux problème. La polyamoureuse que je suis se sent d'abord obligée de vous dire qu'il est possible d'avoir des sentiments pour plusieurs personnes à la fois, et qu'il est également possible de mener ces relations multiples de front si les partenaires sont au courant de la situation et consentant·es.

Mais quand la monogamie est la seule option que l'on veut envisager, il y a, vous vous en doutez, une douloureuse décision à prendre. Je peux vous conseiller un exercice simple: écrivez deux textes, un pour chacun de vos coups de cœur, où vous racontez ce qui vous plaît dans votre relation et ce qui vous fait envie pour la suite. Si c'est plus évident pour vous, faites-le sous forme de lettres. Peut-être qu'à travers les mots, une réponse s'imposera d'elle-même.

Si ce n'est pas le cas, vous devez de votre côté répondre à deux questions simples, dans cet ordre: De quoi ai-je envie pour la suite de ma vie en général? Qui est la personne la plus à même de partager cet avenir avec moi?

Il y aura toujours des doutes, et il y en aura même après. Dans quelques mois ou quelques années, peut-être dans les temps de crise, vous vous retrouverez à vous demandez si vous n'auriez pas dû faire un autre choix. C'est naturel. J'ai abordé la question du doute et de la tentation dans un épisode du podcast C'est compliqué. Il faut vous faire confiance et accepter le choix que vous aurez fait.

Vous avez votre avenir entre les mains. Cela vous semble une grande responsabilité pour le moment, mais vous devez réaliser que c'est aussi une grande chance. Ces personnes et ces sentiments, ce sont des cadeaux que la vie vous fait. Des cadeaux qu'elle vous a déjà fait. Tout n'a pas vocation à durer des années, tout simplement.

Vous êtes dans une situation épineuse parce qu'au-delà du choix de la personne, vous vous retrouvez également à faire le choix de qui vous voulez être à travers cette personne et cette relation.

Encore une fois, être lesbienne (ou bisexuelle) dans le monde d'aujourd'hui n'est pas une chose facile, et personne ne peut choisir à votre place de vous confronter à cette violence ou d'opter pour le «confort» de l'hétérosexualité.

Je peux tout simplement vous dire qu'il n'y a pas de mauvais choix. Celui que vous ferez sera toujours légitime, quelles que soient vos raisons. Ce dont vous manquez ici, c'est de confiance en vous. Trouvez cette confiance, et vous serez davantage susceptible d'être heureuse avec l'une ou l'autre.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

Visière de protection ou masque, lequel est le plus efficace?

Visière de protection ou masque, lequel est le plus efficace?

Confort ou protection optimale, chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Le confinement a peut-être modifié votre personnalité

Le confinement a peut-être modifié votre personnalité

Nos caractères sont façonnés par nos expériences et nos interactions sociales.

Anti-sceptiques

Anti-sceptiques

Newsletters