Boire & manger / Sciences

Pourquoi on a le sentiment d'avoir fait plus de rêves étranges lorsqu'on a bu de l'alcool la veille

Temps de lecture : 2 min

L'alcool n'est pas techniquement responsable des rêves en question.

Booze | H.L.I.T. via Flickr CC License by
Booze | H.L.I.T. via Flickr CC License by

Le site Mic a récemment publié un article expliquant pourquoi les soirées arrosées étaient souvent suivies de matinées passées à se souvenir de rêves pour le moins étranges. Pour comprendre ce phénomène, il convient de se pencher sur la façon dont s'organisent nos nuits. Chaque cycle de sommeil se décompose en quatre cycles, le quatrième étant nommé sommeil paradoxal (ou «rapid eye movement» en anglais, d'où le nom du groupe R.E.M.).

Durant les deux premières phases, le sommeil est relativement léger, puis il devient plus profond au cours de la phase 3. Les rêves, eux, interviennent pour la plupart lors de la phase de sommeil paradoxal, mais nous en oublions la plupart.

Nombreuses sont les personnes qui ont déjà tenté de faciliter leur début de nuit grâce à l'alcool, qui possède effectivement des propriétés sédatives: il permet d'accéder plus rapidement à la phase 3. En réalité, l'alcool provoque la prolifération d'un neurotransmetteur nommé acide gamma-aminobutyrique (dites plutôt GABA), qui a pour effet de faire disparaître la phase de sommeil paradoxal.

Mais quand l'alcoolémie du sujet descend au cours de la nuit, le sommeil paradoxal reprend progressivement ses droits: c'est la phase de rebond. Perturbés, les neurotransmetteurs agissent sur votre sommeil en le fragmentant, ce qui entraîne l'apparition régulière de phases d'éveil.

Au cours d'une même nuit, les cycles de sommeil se succèdent. Cela signifie qu'après une phase de sommeil paradoxal, ce sont de nouveau les phases 1 à 3 qui se produisent. Seulement, sous l'effet de l'alcool, celles-ci sont nettement plus courtes qu'habituellement, laissant davantage de place au sommeil paradoxal.

Sweet dreams

Comme les phases d'éveil sont plus nombreuses, il peut donc arriver fréquemment que les personnes se réveillent alors qu'elles se trouvaient au beau milieu d'un rêve intense. Se produit un effet d'allers et retours entre la réalité et des phases de rêves assez denses, ce qui rend ces derniers plus simples à garder en mémoire.

On ne peut pas donc tout à fait affirmer que l'alcool soit responsable des rêves étranges dont vous vous souvenez le lendemain matin. En revanche, il contribue à hacher votre sommeil, ce qui vous pousse à mieux vous rappeler vos songes de la nuit. Le contenu des rêves, lui, reste généralement bien difficile à interpréter ou à expliquer.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Les spécialistes rappellent que l'alcool, même s'il aide souvent à s'endormir, a tendance à altérer la qualité du sommeil, d'autant plus lorsqu'il est couplé à une consommation excessive de caféine, ce qui est généralement le cas des personnes qui n'ont pas assez dormi la veille.

Newsletters

Ces fromages qui puent la contrefaçon

Ces fromages qui puent la contrefaçon

Chaque année, de nombreux produits AOP sont contrefaits ou voient leurs noms usurpés, faute de contrôle en France et à l'étranger.

Dalloyau se met à la restauration et vise les étoiles

Dalloyau se met à la restauration et vise les étoiles

Le traiteur vient d'ouvrir un restaurant au 101 rue du Faubourg Saint-Honoré, avec une carte qui mériterait de figurer au Michelin.

Il existe enfin des oignons qui ne font pas pleurer

Il existe enfin des oignons qui ne font pas pleurer

Il a fallu plus de trente ans pour perfectionner cette variété d'oignons bruns.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio