Monde

Fox News continue de désinformer sur le coronavirus

Temps de lecture : 2 min

Plusieurs journalistes et invité·es de la chaîne conservatrice propagent des théories du complot selon lesquelles la gravité de l'épidémie serait exagérée pour nuire à Donald Trump.

Une manifestation contre Fox News en mars 2019. DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Une manifestation contre Fox News en mars 2019. DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Quelques heures avant que Donald Trump ne déclare l'état d'urgence nationale en réponse à l'épidémie de coronavirus, son émission préférée, Fox & Friends, donnait la parole à un pasteur convaincu que la menace du Covid-19 était exagérée pour des raisons politiques.

«C'est bizarre de voir tant de gens qui dramatisent la situation. [....] C'est à se demander s'il y a une raison politique derrière. L'impeachment n'a pas marché, le rapport Mueller n'a pas marché, le 25ème amendement de la Constitution non plus. C'est donc peut être leur dernière tentative pour se débarasser de Trump.»

Les trois journalistes de Fox écoutent Jerry Falwell Jr. en silence. Ce pasteur proche de Trump est le président de Liberty University, une université chrétienne évangélique en Virginie. Alors que la grande majorité des écoles et universités de cet État sont fermées (ou en passe de l'être), Liberty University demeure ouverte.

Dans la deuxième partie de l'interview, Falwell Jr. va plus loin dans le complotisme. «L'autre jour, un propriétaire de restaurant m'a demandé si je me souvenais que le leader de Corée du Nord avait promis un cadeau de Noël pour l'Amérique. En décembre. Est-ce qu'ils se sont associés à la Chine et que le virus est ce cadeau? Je ne sais pas mais il se passe quelque chose d'étrange.»

L'émission Fox & Friends étant regardée par plus de 1,4 million de téléspectateurs et téléspectatrices chaque matin, cette intervention représente un réel danger de santé publique. Pendant la même émission, une des journalistes a expliqué que c'était «le moment le plus sûr pour prendre l'avion», expliquant ensuite pourquoi elle donnait un tel conseil: «tous les gens que je connais qui prennent l'avion disent que tout est vide». Pourtant, la direction de Fox News a annoncé à ses employés que tous les déplacements non essentiels par avion devaient être évités.

De nombreuses autres stars de Fox News ont minimisé la dangerosité de la pandémie. Ainsi, Sean Hannity, un présentateur proche de Trump dont l'émission est regardée par plus de 3 millions de personnes chaque soir, a-t-il déclaré le lundi 9 mars:

«Si vous en avez assez de l'hystérie de masse, de la politisation et de la manipulation du coronavirus, vous n'êtes pas seuls». Il a ensuite suggéré que le Covid-19 n'était pas plus inquiétant que la grippe, ce qui est faux.

Le même jour, la présentatrice Trish Regan déclarait que l'épidémie était «encore une tentative de destituer le président». Sur l'écran, on pouvait lire ce message lettres majuscules: «Arnaque du coronavirus pour destituer».

Newsletters

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Les grandes puissances se livrent une bataille sans merci pour le contrôle des autoroutes de l'information sous-marines.

Communiqués

Communiqués

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Aux États-Unis, l'emploi du mot «femme» est de plus en plus controversé. Mais suivre la logique de certains activistes s'avère périlleux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio