Tech & internet

Comment Pokémon Go s'adapte au coronavirus

Temps de lecture : 2 min

La société éditrice du jeu vient d'annoncer qu'elle allait modifier temporairement certaines règles afin de limiter au maximum les déplacements de ses utilisateurs et utilisatrices.

Pokémon GO | Eduardo Woo via Flickr CC License by
Pokémon GO | Eduardo Woo via Flickr CC License by

Puisqu'il est impératif d'éviter au maximum les contacts afin d'enrayer l'actuelle pandémie, certaines activités nécessitant d'interagir avec le monde extérieur commencent à poser problème. Car s'il est facile de fermer les portes d'un cinéma ou d'une salle de sport, on ne peut pas en dire autant d'une application pour smartphone. C'est pourquoi Niantic, qui gère le jeu Pokémon Go, a récemment indiqué qu'elle allait procéder à des changements temporaires au niveau des règles de ce jeu d'exploration.

«Nous nous focalisons sur des fonctionnalités et des expériences qui peuvent être utilisées de façon individuelle, tout en encourageant l'exploration», peut-on notamment lire dans un tweet.

En temps normal, Pokémon Go nécessite par exemple de parcourir certaines distances afin de faire éclore des œufs, et d'arpenter les rues de sa ville dans le but de dénicher de nouveaux spécimens. Or, encourager joueurs et joueuses à se déplacer longuement dans l'espace public relève de la mise en danger. Niantic a donc pris les mesures suivantes, comme l'explique Mashable (attention, c'est technique):


  • Il sera possible d'acheter un pack de 30 Encens (objets permettant d'attirer les Pokémon) pour une seule Poképièce, contre cent habituellement (réduction valable une seule fois);
  • La durée d'efficacité de ces Encens est doublée, passant de trente minutes à une heure;
  • Il faudra marcher deux fois moins que d'habitude pour faire éclore les œufs;
  • Chaque PokéStop proposera davantage d'objets;
  • Il y aura plus de Pokémon dans des endroits peu fréquentés habituellement (dans la nature, par exemple).

Rassemblements annulés

Niantic a également annoncé l'annulation du «Abra Community Day», prévu dimanche 15 mars, au cours duquel un Pokémon assez rare, Abra, devait être plus facile à croiser pendant plusieurs heures. Pour éviter les regroupements de joueurs et de joueuses, l'événement a été reporté à une date ultérieure, tout comme ceux liés au jeu Harry Potter: Wizards Unite, également chapeauté par Niantic.

Reste que les mesures liées à Pokémon Go ne semblent pas totalement suffisantes: si elles limitent les déplacements, elles sont loin de les empêcher totalement. Niantic devra peut-être aller plus loin afin d'éviter que les aficionados de son application à succès (900 millions de dollars de recettes en 2019) ne prennent des risques ou n'en fassent courir à d'autres.

Newsletters

 Facebook et la «harga», les réseaux sociaux alimentent le rêve européen des migrants

Facebook et la «harga», les réseaux sociaux alimentent le rêve européen des migrants

Influencés par les récits et photos idylliques de connaissances installées en Europe, des milliers de jeunes Maghrébins prennent chaque année le risque de l'émigration, parfois au péril de leur vie.

Pinterest bloque les recherches liées au coronavirus

Pinterest bloque les recherches liées au coronavirus

Si le Covid-19 vous angoisse, il est peut-être temps de vous créer un compte.

Les images amateures aident à surveiller la biodiversité

Les images amateures aident à surveiller la biodiversité

Grâce à l'intelligence artificielle et au «deep learning», on photographie de plus en plus d'espèces animales et végétales.

Newsletters