Politique / Santé

L'exécutif fait-il ce qu'il faut face au coronavirus?

Temps de lecture : 2 min

Le virus a tué sept personnes et contaminé plus de 400 autres en France.

En temps de crise sanitaire, l'exécutif se trouve «sur une ligne de crête, entre l'excès de précaution –Roselyne Bachelot avec la grippe H1N1– et une forme de désinvolture, qui avait coûté cher à Jean-François Mattéi du temps de la canicule [en 2003]», explique Jean Garrigues, historien. Une position que semble bien tenir pour l'instant le gouvernement français, y compris le nouveau ministre de la Santé Olivier Véran, neurologue de profession.

Mais l'épidémie est mondiale et les échanges incessants. Quelles mesures peut prendre le gouvernement? Que penser de la logique de confinement?

Jérôme Sainte-Marie, politologue, Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, et Jean Garrigues, historien, en discutent dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24, en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Newsletters

Aux sources du terrorisme islamiste qui frappe la France

Aux sources du terrorisme islamiste qui frappe la France

Trois semaines après l'attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, l'assassinat de Samuel Paty, vendredi 16 octobre, a plongé la France dans l'effroi. La mort de ce professeur, tué pour avoir montré des caricatures de Mahomet, a clivé le...

Terrorisme en France: comment lutter contre l'islam radical?

Terrorisme en France: comment lutter contre l'islam radical?

Le discours d'hommage d'Emmanuel Macron à Samuel Paty a été globalement salué. Et maintenant?

Le gouvernement sort des phrases dignes de l'extrême droite et c'est nous les islamo-gauchistes?

Le gouvernement sort des phrases dignes de l'extrême droite et c'est nous les islamo-gauchistes?

Après la mort de Samuel Paty, les vannes de la haine idiote et démago ont été grandes ouvertes. J'ai presque eu l'impression qu'on me disait à moi que j'étais coupable.

Newsletters