Sciences / Monde

L'été est maintenant deux fois plus long que l'hiver en Australie

Temps de lecture : 2 min

Une autre conséquence du changement climatique.

L’été 2019-2020 a été le deuxième plus chaud jamais enregistré dans le pays. | Farooq Khan / AFP
L’été 2019-2020 a été le deuxième plus chaud jamais enregistré dans le pays. | Farooq Khan / AFP

L'Australie subit de plein fouet les conséquences du réchauffement climatique, comme en attestent les récents incendies qui ont été difficilement enrayés à cause notamment d'une extrême sécheresse et de températures records.

Désormais, ce pays de l'hémisphère sud doit également faire face à un autre phénomène: l'allongement de la durée de ses étés. C'est ce que montre le dernier rapport du think thank Australie Institut, qui a comparé les données météorologiques officielles du Bureau of Meteorology des vingt dernières années avec celles de 1950 à 1969.

Les résultats montrent que, en moyenne, les températures estivales entre 1998 et 2018 duraient environ trente-et-un jours de plus que dans les années 1950. Alors que les étés s'allongent, les températures hivernales durent moins longtemps. Ainsi, par rapport au milieu du XXe siècle, les hivers se sont raccourcis d'environ vingt-trois jours.

Entre 2014 et 2018, le phénomène s'est accentué au point que les étés sont devenus deux fois plus longs que les hivers, selon l'Australie Institut. Le directeur du programme climat et énergie du Thin Thank a précisé à la BBC «que les températures d'un été normal s'étendaient sur trois mois dans les années 1950», contrairement à aujourd'hui où elles durent «du début à la mi-novembre jusqu'à la mi-mars».

Dans les zones régionales du pays, la tendance est encore plus prononcée. À Port Macquarie, zone du sud-ouest de la Nouvelle-Galles du Nord qui a notamment été le théâtre de violents incendies fin 2019, les étés se sont allongés de sept semaines depuis le milieu du XXe siècle.

Un été de tous les records

L'été 2019-2020 a été particulièrement intense en Australie. Selon le Bureau of Meteorology, il a été le deuxième plus chaud jamais enregistré dans le pays, avec une température de 1,88°C au-dessus de la moyenne. Il vient se positionner juste devant le record établi à 2,14°C au-dessus de la moyenne, enregistré il y a tout juste un an.

Outre un été brûlant, c'est toute l'année 2019 qui s'est avérée étouffante pour le pays. L'année 2019 a ainsi été la plus chaude jamais répertoriée en Australie, devançant de 0,19°C le précédent record de 2013.

Entre la sécheresse et les feux de brousse difficilement arrêtables –qui ont ravagé plus de 100.000 km² en plusieurs mois, tué trente-trois personnes et plus d'un milliard d'animaux– les Australien·nes ont suffoqué, notamment à Canberra, la capitale, où il a fait 42,7°C le 1er février, là encore un record.

Si l'Australie se réchauffe plus rapidement que la moyenne mondiale, avec une hausse de 4°C prévue d'ici 2100, des records de températures jamais atteintes tombent un à un à l'échelle du globe. Ainsi, janvier 2020 a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré sur la planète.

Newsletters

Le sang des personnes guéries pourrait aider à lutter contre le Covid-19

Le sang des personnes guéries pourrait aider à lutter contre le Covid-19

Après la Chine, c'est au tour des États-Unis de se pencher sur les effets de la transfusion de plasma dans la lutte contre le Covid-19.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Supermarchés vides, patient·es en soins paliatifs et rues désertes en raison de la pandémie mondiale... La semaine du 14 mars 2020 en images.

Est-ce que la musique aide à mieux travailler?

Est-ce que la musique aide à mieux travailler?

Personne n'a, encore, LA réponse.

Newsletters