Tech & internet / Économie

Les batteries au lithium causent des incendies dans les centres de recyclage

Temps de lecture : 2 min

Ces accumulateurs sont si petits qu'ils sont difficilement repérables.

Très fragiles, les batteries au lithium peuvent prendre feu en seulement quelques secondes. | olafpictures via Pixabay
Très fragiles, les batteries au lithium peuvent prendre feu en seulement quelques secondes. | olafpictures via Pixabay

On retrouve aujourd'hui les batteries au lithium dans de nombreux appareils: smartphones, ordinateurs, tablettes, trottinettes, cigarettes électroniques... Et au bout de la chaîne, ce sont les usines de recyclage qui trinquent, raconte The Verge.

Depuis plusieurs années, de nombreuses usines ont subi des incendies à cause de ces batteries au lithium, dont tout le monde, y compris l'académie qui décerne les prix Nobel, vante les mérites.

Aux États-Unis, la situation alarme: «À l'échelle nationale, on perd environ un établissement par mois, qui part en fumée à cause de feux de batteries», décrit à The Verge Bill Keegan, président d'une entreprise de gestion de déchets et recyclage au Minnesota.

Ces accumulateurs au lithium sont bien souvent si petits que les employé·es des centres de recyclage n'arrivent pas à les repérer. Or, s'ils sont abîmés, soumis à de fortes températures ou courts-circuités, ils subissent un emballement thermique qui les chauffe jusqu'à les faire fumer, puis brûler.

Des incendies 26% plus fréquents entre 2016 et 2019

D'après Ryan Fogelman, vice-président de Fire Rover, une entreprise fabriquant des systèmes de prévention des incendies, les batteries au lithium sont responsables de la recrudescence de ces feux.

Entre 2016 et 2019, la fréquence a augmenté de 26%, selon le rapport annuel de Ryan Fogelman, qui évalue le nombre total d'incendies à 1.800 l'an passé aux États-Unis et au Canada.

Le phénomène risque de perdurer, tant le marché des batteries au lithium est en bonne santé. En 2017, il était évalué à plus de 30 milliards de dollars et devrait atteindre d'ici 2025 les 100 milliards, selon le cabinet de recherches Roots Analysis.

Si le processus de recyclage de ces accumulateurs reste flou encore aujourd'hui, il est toutefois possible en France de les déposer dans des centres de collecte pour piles et batteries.

Newsletters

Des courses à pied virtuelles pour s'entraîner même sans marathon

Des courses à pied virtuelles pour s'entraîner même sans marathon

Les adeptes du running utilisent la technologie pour rester connecté·es et concourir malgré l'interdiction des grands rassemblements.

Des milliers de femmes s'insurgent contre Nicky Cosmetics et ses influenceuses de télé-réalité

Des milliers de femmes s'insurgent contre Nicky Cosmetics et ses influenceuses de télé-réalité

Sur les réseaux sociaux, elles sont nombreuses à se plaindre de pertes de cheveux, douleurs et démangeaisons après plusieurs utilisations d'un shampoing de la marque.

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Des scientifiques développent un algorithme utilisant les réseaux sociaux et d'autres données pour prévoir l'évolution de l'épidémie.

Newsletters