Politique / Santé

Coronavirus: branle-bas de combat au gouvernement

Temps de lecture : 2 min

Le pouvoir politique doit garder son sang-froid et inspirer la confiance, tout en prenant les bonnes décisions.

En milieu de semaine, Emmanuel Macron s'est rendu à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, où est décédé le premier Français atteint du coronavirus. Le Premier ministre Édouard Philippe a quant à lui réuni les chef·fes des principaux partis politiques et des groupes parlementaires pour demander une union nationale. Comment l'exécutif doit-il s'organiser à l'orée de l'épidémie? Quels sont les risques politiques, économiques, sanitaires? Alors que la confiance est un élément-clé dans un tel contexte, Emmanuel Macron saura-t-il l'insuffler?

Les réponses et analyses de Frédéric Dabi, politologue, Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, et Olivier Babeau, économiste, dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24, en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Newsletters

Mon Europe à moi: «Il est temps que les institutions européennes incluent plus de personnes racisées»

Mon Europe à moi: «Il est temps que les institutions européennes incluent plus de personnes racisées»

Ce n'est pas un secret, les institutions qui composent l'UE ne sont pas très représentatives de la diversité des habitants de l'Union.

Promesses modestes

Promesses modestes

Le pouvoir d'achat s'invite dans la campagne présidentielle

Le pouvoir d'achat s'invite dans la campagne présidentielle

Alors que les prix de l'essence et de l'électricité augmentent, les salaires de la fonction publique semblent être bloqués depuis des années.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio