Monde

Bernie Sanders fait paniquer les éditorialistes démocrates

Temps de lecture : 2 min

Un journaliste a comparé la victoire du candidat dans le Nevada à la défaite française contre les nazis en 1940.

Un discours de campagne de Bernie Sanders à Houston (Texas), le 23 février 2020. | Drew Angerer DREW ANGERER / AFP 
Un discours de campagne de Bernie Sanders à Houston (Texas), le 23 février 2020. | Drew Angerer DREW ANGERER / AFP 

Sur MSNBC, la principale chaîne télévisée de gauche des États-Unis, la victoire de Bernie Sanders aux primaires démocrates du Nevada n'a pas été très bien accueillie. Chris Matthews, un journaliste qui anime une émission sur la chaîne depuis 1994, a commencé à paniquer: «Je crois qu'il est un peu tard pour l'arrêter et c'est un problème.»

Il s'est ensuite lancé dans une comparaison historique:

«Hier, je lisais un livre sur la défaite de la France à l'été 1940. Le général a appelé Churchill pour lui dire “c'est fini”. Et Churchill a répondu: “Comment est-ce possible? Vous avez la plus grande armée d'Europe.” Et il a dit “c'est fini”.»

Dans cette étrange analogie, le parti démocrate est l'armée française, et le candidat socialiste Bernie Sanders l'armée nazie. C'est le genre de commentaire que font habituellement les journalistes de la chaîne conservatrice Fox News, mais MSNBC est justement censé être l'inverse de Fox.

Étant donné que Bernie Sanders est juif et que beaucoup de membres de sa famille ont été tués par les nazis en Pologne, la comparaison était particulièrement mal choisie. Deux jours plus tard, Chris Matthews s'en est excusé.

Réminiscences

Ce n'est pas la première fois que Matthews, 74 ans, a une réaction excessive face à la popularité de Sanders. Le journaliste a aussi dit qu'il n'avait pas une vision très positive du socialisme car «si Castro et les Rouges avaient gagné la Guerre froide, il y aurait eu des exécutions à Central Park et j'aurais peut-être été exécuté... Donc j'ai un problème avec les gens qui ont soutenu l'autre côté.»

Un autre présentateur de la chaîne lui a alors rappelé que le modèle de Sanders était actuellement le Danemark, pas Cuba.

Outre Chris Matthews, d'autres reporters de MSNBC ont récemment été critiqué·es pour leur attitude vis-à-vis de Sanders, comme Joy Reid, qui a invité une experte en «langage corporel» affirmant que Sanders avait menti lors d'un débat.

Selon le magazine Vanity Fair, le président de la chaîne a promis d'améliorer la couverture médiatique de Bernie Sanders, dont la campagne était jusqu'ici souvent décrite comme une menace, une vague dangereuse et impossible à arrêter.

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 5 au 12 octobre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 5 au 12 octobre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

L'image de la Chine a été méchamment abîmée par le Covid-19 (et pas que)

L'image de la Chine a été méchamment abîmée par le Covid-19 (et pas que)

Le pays se retrouve dans une situation de mise en cause internationale à laquelle il n'est pas habitué.

On lui refuse la nationalité allemande pour ne pas avoir voulu serrer la main à une femme

On lui refuse la nationalité allemande pour ne pas avoir voulu serrer la main à une femme

Il avait pourtant réussi avec brio le test de naturalisation.

Newsletters