Monde

Appelés pour une piqûre, des policiers et des pompiers affrontent 40.000 abeilles

Temps de lecture : 2 min

Cinq personnes ont fini à l’hôpital.

Des dizaines de milliers d'abeilles tueuses ont accueilli les soldats du feu. | Rowan Heuvel via Unsplash 
Des dizaines de milliers d'abeilles tueuses ont accueilli les soldats du feu. | Rowan Heuvel via Unsplash 

Ce devait être une intervention de routine. À quatre heures de l’après-midi, les pompiers de Pasadena, une ville au nord-est de Los Angeles, sont appelés pour une simple piqûre d’abeille. Mais une fois arrivé sur place, la situation est très loin d’être banale.

Ils trouvent un quartier envahi d’abeilles africanisées, aussi appelée abeilles tueuses. Des envahisseuses « extrêmement agressives», d’après Lisa Derderian, la porte-parole des pompiers de Pasadena.

Les créatures ont fait au moins sept victimes, dont cinq ont terminé aux urgences: deux pompiers, deux civils et un policier. Le premier pompier a être arrivé sur place a, d’après CNN, été piqué dix-sept fois.

«On a des pompiers qui font ce travail depuis de très nombreuses années, explique Derderian, et c’est de très loin le plus grand nombre d’abeilles qu’ils ont vu au même endroit.»

30.000 à 40.000 abeilles

D’après un apiculteur appelé à la rescousse, entre 30.000 et 40.000 abeilles se trouvaient sur place. À tel point que la police et les pompiers ont été forcés de fermer une rue entière pendant plusieurs heures, le temps de s’en débarrasser. La colonie vivait entre les avant-toits et le toit d'un hôtel de quatre étages.

Un camion équipé d’une grand échelle a dû être appelé afin de répandre du dioxyde de carbone et de la mousse dans les nids. Certaines abeilles sont mortes, le reste a quitté les lieux au coucher du soleil.

Les apiculteurs ont ensuite emporté la ruche dans un lieu sûr pour être certains que les insectes ne reviennent pas.

Newsletters

En Chine, un village bouclé à cause de la peste

En Chine, un village bouclé à cause de la peste

C'est le deuxième cas de la maladie dans le pays cette année, et le premier décès.

«Le Liban c'est la famille de la France»

«Le Liban c'est la famille de la France»

Pour témoigner de son soutien, Emmanuel Macron s'est rendu à la capitale à la suite de l'explosion dramatique qui l'a secouée. Il en faudra certainement davantage au peuple libanais pour se relever.

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Identification d'un ennemi extérieur, repli identitaire, patriotisme émotionnel... sont souvent à l'origine du déclenchement d'une guerre.

Newsletters