«Comment regarder Netflix USA avec un VPN et 81% de rabais»
Tech & internet

«Comment regarder Netflix USA avec un VPN et 81% de rabais»

Temps de lecture : 2 min
Slate.fr

Netflix, Amazon Prime, Apple, Disney+... Aujourd’hui, des milliers de séries et de films sont disponibles en VOD. Mais les sorties sont toujours en avance aux États-Unis. Pour ne pas attendre, certains fans impatients prennent un VPN.

Quatre ans. C’est à peu près le temps qu’il vous faudrait pour regarder tous les programmes de Netflix. La plus célèbre des plateformes en ligne a un catalogue de films, documentaires ou séries qui représente environ 32.600 heures de visionnages, selon le quotidien britannique The Times. Mais cela ne suffit pas à certains.

Si la France dispose d’un catalogue important, des utilisateurs n’apprécient pas que certains films ou séries soient disponibles sur Netflix USA et pas en France. «Je paie le même abonnement qu’un gars ou une fille qui a Netflix à Los Angeles. Pourquoi moi je devrais attendre plus longtemps?», demande Julie.

Des amateurs de séries impatients

La jeune femme de 31 ans a donc choisi de prendre un VPN. Un «Virtual Private Network», ou réseau privé virtuel en version française. Cet outil permet à un utilisateur de changer son adresse IP, qui est un peu la plaque minéralogique de chaque ordinateur.

Avec un VPN, l’ordinateur d’une personne peut être localisé à Hong Kong, aux Pays-Bas ou… aux États-Unis. Ce qui permet à Julie d’avoir accès au Netflix américain. «C’est marrant parce que mon père téléchargeait illégalement des séries dans les années 2000 et pour pas se faire avoir, il avait un VPN qui le localisait en Roumanie. Ça me fait rire que sa fille utilise la même chose, mais pour du “légal”», remarque en souriant cette travailleuse sociale.

Avec l’arrivée des nouveaux services de VOD pour concurrencer Netflix, comme Apple, Disney+, Warner, Amazon Prime, de nombreux amateurs de séries en France cherchent des moyens pour les regarder. Les VPN l’ont bien compris et en font des arguments de vente. PureVPN offre par exemple une remise de -81% sur un abonnement de deux ans. La société a plus de 2.000 serveurs dans 141 pays et est garantie «safe» contre les hackers et autres pirates du web. En avoir, avoir un VPN permet de se connecter sans problème à des wifis publics, normalement dangereux pour les internautes.

Franchir la Manche

Grand fan de Star Wars, Jean s’enthousiasmait à l’idée de pouvoir regarder la série The Mandalorian. Mais les épisodes produits par Disney+ ne seront disponibles en France que le 31 mars 2020, alors que la série a débuté le 12 novembre 2019 aux États-Unis. «C’était super frustrant. Et un peu anachronique aussi. J’avais l’impression de revenir quinze ans en arrière, où il fallait attendre six mois pour voir la saison 2 de Prison Break!», explique ce journaliste. Il a pris un VPN localisé aux États-Unis et un abonnement à Disney+ pour s’enfiler les huit épisodes.

Pour certains, la question n’est même pas d’être du mauvais côté de l’Atlantique, c’est parfois juste la Manche l’obstacle. Ainsi pour Samir, qui travaille comme commis serveur dans un grand restaurant londonien. Ses parents ont un abonnement à Canal+ dont il profitait en France. Mais à Londres, le contenu est devenu indisponible avec un message: «Ce contenu n’est pas accessible dans votre pays».

Utiliser un VPN a permis à Samir d’accéder de nouveau à Canal+ et de rentabiliser l'investissement de ses parents. «J'avais commencé la première saison de Baron Noir. Pour la deuxième, j'étais en Angleterre. Ça ne marchait pas. J'aurais pu regarder en streaming piraté. Mais quand tu as un abonnement à portée de main, c'est un peu bête, non?», interroge-t-il faussement. En effet, pourquoi se priver?

Crédit photo: Shutterstock

Les conséquences psychologiques des mails agressifs au travail

Les conséquences psychologiques des mails agressifs au travail

Ils peuvent entraîner une augmentation du stress et un désengagement professionnel.

LinkedIn sert d'outil d'espionnage à la Chine

LinkedIn sert d'outil d'espionnage à la Chine

C'est l'un des rares réseaux sociaux occidentaux qui ne soit pas bloqué dans le pays.

Les clients adoraient les designs de ce graphiste russe. Mais en fait, c'était une intelligence artificielle

Les clients adoraient les designs de ce graphiste russe. Mais en fait, c'était une intelligence artificielle

Le «graphiste» Nikolay Ironov a derrière lui quelques succès commerciaux.

Newsletters