Sciences / Société

Avec le changement climatique, un tiers des plantes et espèces pourrait disparaître d'ici 50 ans

Temps de lecture : 2 min

Une seule espèce responsable: l'espèce humaine.

Triste nouvelle pour ce macaque de Barbarie | Alexas_Fotos via Pixabay
Triste nouvelle pour ce macaque de Barbarie | Alexas_Fotos via Pixabay

Pour essayer d'estimer les pertes futures de biodiversité dues au changement climatique, il est nécessaire de comprendre quels aspects de celui-ci bouleversent le mode de vie des espèces et comment peuvent-elles espérer survivre.

En combinant les informations de centaines d'études sur les déplacements des animaux, les extinctions récentes, les relevés et projections climatiques, deux chercheurs de l'Université d'Arizona ont publié une nouvelle étude alarmante sur l'avenir de la biodiversité. Ils estiment qu'une espèce de plantes et d'animaux sur trois pourrait être menacée d'extinction d'ici à 2070.

538 espèces dans 581 milieux naturels ont été étudiées. À chaque fois, les scientifiques disposaient de relevés effectués à dix années d'écart. Ainsi, ils ont constaté que 44% d'entre elles avaient déjà disparu dans l’un de leurs milieux naturels habituels.

Grâce aux données climatiques relevées dans les milieux en question, les chercheurs peuvent estimer l’étendue des capacités d’adaptation des espèces: jusqu’où peuvent-elles supporter le changement? À quelle vitesse peuvent-elles s’échapper quand les températures augmentent?

Pics de température = danger

Ce sont principalement les jours estivaux les plus chauds qui sont à blâmer. Les températures moyennes annuelles sont moins efficaces pour comprendre l'extinction d'une espèce selon les deux chercheurs.

Autre découverte, la plupart des espèces ne se disperse pas suffisamment rapidement pour survivre si l’on se base sur leurs déplacements passés. Environ 50% des espèces s’éteignaient dans un milieu donné si les températures maximales augmentaient de 0,5°C, 95% si elles augmentaient de 2,9°C.

Un seul espoir pour les chercheurs: si nous respectons les accords de Paris, seules deux espèces sur dix seront victimes d’extinction d’ici à 2070 mais si le rythme actuel de réchauffement augmente on pourrait bien provoquer l’extinction de la moitié des espèces et plantes.

Newsletters

Avec le confinement, la Terre tremble moins

Avec le confinement, la Terre tremble moins

L'arrêt des activités a considérablement réduit le bruit sismique dans les villes.

On sait pourquoi les bulles font du bruit quand elles éclatent

On sait pourquoi les bulles font du bruit quand elles éclatent

Tout est une question de pression.

S'accroupir serait meilleur pour la santé que s'asseoir

S'accroupir serait meilleur pour la santé que s'asseoir

En observant une tribu tanzanienne, des scientifiques ont décelé les bienfaits de cette posture.

Newsletters