Société

Un zoo propose de donner le nom de votre ex à un cafard pour la Saint-Valentin

Temps de lecture : 2 min

La solution parfaite si son souvenir vous donne le cafard.

Ces blattes serviront à nourrir les animaux du zoo de San Antonio. | Erik Karits via Pixabay 
Ces blattes serviront à nourrir les animaux du zoo de San Antonio. | Erik Karits via Pixabay 

La Saint-Valentin n'est pas seulement le jour de l'amour et de la passion, c'est aussi le moment où les âmes seules et rancunières pensent à leurs ex.

Un zoo du Texas a trouvé une solution réjouissante au problème, et ne vous propose ni des fleurs ni des chocolats, mais de baptiser un de leurs cafards du nom de votre ex-bien-aimé·e.

«Est-ce que tou·tes vos ex vivent au Texas?», questionne le zoo sur Twitter.

L'opération peut s'effectuer depuis n'importe quel endroit du monde sur le site du zoo de San Antonio pour la modique somme de 5 dollars (environ 4,50 euros). Ces petits insectes sont ensuite voués à un funeste destin: ils serviront de repas à un animal du zoo.

Si le souvenir de votre ex est récalcitrant, vous pouvez également baptiser un rat à son nom et le donner à manger à un reptile du zoo pour 25 dollars (moins de 23 euros).

Diffusion en direct

Le clou du spectacle? Vous pouvez regarder la scène du repas en direct. Conscient que tous les cœurs brisés ne peuvent pas se déplacer jusqu'au parc zoologique, l'établissement prévoit de diffuser le festin en Facebook live tout au long de la journée du 14 février.

Pour couronner le tout, les personnes qui ont nommé un cafard ou un rat recevront également un certificat du zoo qu'elles pourront partager sur les réseaux sociaux. Le zoo précise que les intéressé·es ont jusqu'au 13 février à 18 heures (1 heure du matin en France) pour soumettre un nom via le site web. À noter que seuls les prénoms seront affichés pendant l'événement.

Newsletters

Scénario d'une catastrophe annoncée

Scénario d'une catastrophe annoncée

Un jour de mars. Le barrage de Vouglans dans le Jura est menacé par des pluies diluviennes. Et si, comme beaucoup d'experts le craignent depuis longtemps, ce barrage sur l'Ain cédait et qu'une vague déferlait sur la centrale de Bugey? Laurine,...

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

En France, un actif sur cinq a songé à quitter son emploi durant la crise sanitaire. De l'idée au passage à l'acte, encore faut-il anticiper pour éviter quelques déconvenues. 

La télégonie, la fake news machiste selon laquelle votre bébé pourrait ressembler à votre ex

La télégonie, la fake news machiste selon laquelle votre bébé pourrait ressembler à votre ex

Retour sur une hypothèse du siècle dernier ponctuellement instrumentalisée pour brider la sexualité des femmes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio