Tech & internet

Salt Bae ou fist-fucking: les différentes interprétations d'un nouvel émoji

Temps de lecture : 2 min

L'émoticône des «doigts pincés» fait beaucoup parler d'elle sur internet.

Au total, 117 symboles seront ajoutés en 2020 dans le cadre de la mise à jour Emoji 13.0. | Capture d'écran via YouTube
Au total, 117 symboles seront ajoutés en 2020 dans le cadre de la mise à jour Emoji 13.0. | Capture d'écran via YouTube

On l'appelle «les doigts pincés». Si visuellement le geste de ce nouvel émoji semble clair, sa signification l'est beaucoup moins. À l'endroit ou à l'envers et selon le pays où l'on se trouve, son sens n'est en effet pas le même.

Intronisé par le Consortium Unicode –une organisation privée qui coordonne le développement des émoticônes– avec 117 autres symboles, seul ce nouvel émoji suscite autant de débats sur le web.

Selon sa signification officielle, les créateurs ont voulu représenter la façon dont un·e Italien·ne parle avec les mains. Ils ont même rédigé un rapport de quatorze pages démontrant que ce geste de «doigts pincés» –qui peut s'accompagner de l'expression «ma che dici (qu'est-ce que tu dis ?)– fait bel et bien partie intégrante de la culture italienne.

Pourtant, comme le rapporte la BBC, certain·es internautes ont signalé que ce mouvement de la main avait de nombreuses interprétations à travers le monde.

En Inde par exemple, ce signe peut être utilisé pour demander si quelqu'un a faim; dans le monde arabe, il peut être employé pour appeler au calme, à la patience; en Israël, on l'utilise même pour dire «What the fuck?» quand on est en colère, précise la journaliste Kim Zetter.

En Corée du Sud, les fans du genre musical de la K-pop y voient une référence à la chanteuse et star locale Yuri, qui a rendu ce geste de la main célèbre dans la péninsule.

Rien à voir avec une quelconque référence à l'art de vivre italien, ce signe de la main est en fait utilisé par la célébrité pour dire «mandu» (littéralement «boulette»), une façon détournée de dire «je t'aime», précise la BBC.

La main ferme, les doigts serrés et pointés vers le ciel: il n'en fallait pas plus pour que certain·es y voient également là l'émoticône représentant parfaitement le fist-fucking. Absurde? Pas pour les personnes qui le surnomment déjà le fisting émoji.

Et si, finalement, cet émoticône était une référence au boucher et chef cuisinier le plus célèbre d'internet, Salt Bae? En retournant le symbole à 180°, cette idée prend tout son sens. L'émoji «des doigts pincés» se transforme en émoji «pincée de sel».

Dans l'air du temps

Les derniers émojis présentés par le Consortium Unicode pour 2020 semblent en phase avec notre époque et ses évolutions.

Drapeaux et symboles trans, personne en fauteuil roulant, homme et femme en train de donner le biberon et père Noël non binaire appelé Mx Claus viendront s'ajouter à partir du second semestre 2020 aux 3.178 émojis déjà présents sur les différentes plateformes.

À noter qu'un émoji «fondue» débarque aussi sur les smartphones. Seul bémol, il aurait été préféré à l'émoji «raclette», jugé moins facile à représenter.

Newsletters

Une Américaine reçoit 150 colis Amazon par erreur et les donne à un hôpital

Une Américaine reçoit 150 colis Amazon par erreur et les donne à un hôpital

Les paquets étaient remplis de supports de masques et arrivaient par palettes entières.

Amazon part en guerre contre les avis frauduleux sur les réseaux sociaux

Amazon part en guerre contre les avis frauduleux sur les réseaux sociaux

La multinationale demande notamment à Facebook de mieux lutter contre la circulation de faux commentaires.

La vengeance d’une femme longue de cinq ans sur son ex-petit ami déchaîne TikTok

La vengeance d’une femme longue de cinq ans sur son ex-petit ami déchaîne TikTok

La «recette» de cette revanche reprend un des pires défauts d'Internet. La vidéo a accumulé plus de six millions de vues et 720.000 likes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio