Monde

Réforme américaine de la santé: la guerre des spots télévisés

Temps de lecture : 2 min

Aux Etats-Unis, la campagne présidentielle n'a pas l'exclusivité des spots publicitaires virulents. La bataille pour la réforme du système de santé voit se multiplier des clips qui dénoncent ou soutiennent la réforme. Les adversaires de la réforme phare d'Obama ont entamé une véritable guerre d'usure contre Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants... Qui elle-même réplique par des clips supposés les représentants alliés à «tenir» leur position. L'an dernier les deux camps ont dépensé 189 millions de dollars en spot télévisés, ciblant principalement des représentants et une poignée de sénateurs.

Jusqu'ici les pro-réformes étaient les plus dépensiers, comptant à eux seuls pour 99 millions de la somme mentionnée, mais la tendance s'est récemment inversée. Les opposants dépensent actuellement 750.000 dollars par jour en spots télévisés dans les quelques districts dont les deux camps se disputent la voix du représentant.

L'offensive finale est particulièrement violente. Tandis que les partisans de la réforme marchent sur des oeufs dans leurs clips, craignant de mettre en avant des points qui pourraient ne pas se retrouver dans la version finale de la loi, les opposants se lâchent. Principaux arguments: la réforme est beaucoup trop chère pour l'économie américaine...

... entraînera une mainmise de la bureaucratie sur le système de santé...

... ou encore financera l'avortement.

[Lire l'article sur Politico]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: capture d'écran YouTube

Newsletters

Mémorandum pour l'Allemagne

Mémorandum pour l'Allemagne

La première puissance économique du continent ferait bien de ne pas oublier qu'elle a une dette envers l'Europe.

Italie: la deuxième ligne de front face au coronavirus est dans les supermarchés

Italie: la deuxième ligne de front face au coronavirus est dans les supermarchés

Au stress de se faire contaminer au contact de la clientèle s'ajoute celui d'être à la hauteur d'une mission essentielle à la résistance psychologique et physique des citoyen·nes.

Face au coronavirus, la Suède choisit l’auto-responsabilité

Face au coronavirus, la Suède choisit l’auto-responsabilité

Boîtes de nuit ouvertes, de nombreuses personnes dans les rues… La Suède a opté pour une voie bien différente de ses voisins européens.

Newsletters