Monde

11,5 milliards de dollars pour reconstruire Haïti

Temps de lecture : 2 min

Selon une estimation préliminaire, le montant de la reconstruction d'Haïti après le tremblement de terre du 13 janvier dernier est évalué à près de 11,5 milliars de dollars, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Banque Mondiale mardi 16 mars.

Cette première estimation est le fruit d'une étude menée conjointement par le gourvernement haïtien et la Banque Mondiale. Ces 11,5 milliards de dollars devraient être répartis à 50% pour le secteur social, à 17% pour les infrastructures et le bâtiment et à 15% pour l'environnement et la gestion du risque selon l'étude.

Les dégats causés par le tremblement de terre sont évalués à environ 7,9 milliards de dollars, soit plus de 120% du PIB haïtien, dont 4,4 milliards pour les infrastructures comme les écoles, hôpitaux, routes, ponts, immeubles, ports et aéroports.

Une conférence internationale des donateurs doit se tenir le 31 mars à New York. En France, les dons de particuliers ont été particulièrement élevés.

[Lire l'article complet sur l'AFP]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: A Port-au-Prince, le 13 janvier 2009. REUTERS

Newsletters

La tentative désespérée des Démocrates américains pour protéger le droit à l'IVG

La tentative désespérée des Démocrates américains pour protéger le droit à l'IVG

Votée par la Chambre des représentants, la loi destinée à préserver la santé des femmes dans l'intégralité du pays ressemble à un baroud d'honneur, tant les impasses sont nombreuses.

Avec son hommage aux harkis, quels messages Emmanuel Macron envoie-t-il à l'Algérie?

Avec son hommage aux harkis, quels messages Emmanuel Macron envoie-t-il à l'Algérie?

Pour Alger, la demande de pardon du chef de l'État relève du débat franco-français. Mais ses répercussions à moyen terme pourraient être néfastes.

À Helmand en Afghanistan, les barbiers n'ont plus le droit de raser les hommes

À Helmand en Afghanistan, les barbiers n'ont plus le droit de raser les hommes

La musique a également été interdite dans leurs salons par le régime des talibans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio