Sciences

Comment les archéologues savent où il faut creuser

Temps de lecture : 2 min

La technologie ne fait pas tout le travail: le hasard joue aussi.

En 2019, les archéologues ont entre autres découvert des vestiges mayas, une nouvelle espèce d'hominidés et un tombeau égyptien. | Celso Roldan / AFP
En 2019, les archéologues ont entre autres découvert des vestiges mayas, une nouvelle espèce d'hominidés et un tombeau égyptien. | Celso Roldan / AFP

En archéologie, l'histoire de la recherche de sites enfouis est parfois aussi intéressante que la découverte elle-même. Dans leurs fouilles, les archéologues font appel à la chance, à leur connaissance et à tout un arsenal de technologies qui passent au crible les paysages.

Les recherches peuvent être menées de trois manières: au sol, par voie aérienne ou directement dans la terre, explique Discover Magazine.

Au sol, pas besoin de technologie. Les archéologues sont simplement à l'affût d'indicateurs de sites enfouis, comme des collines recouvertes d'herbe sur des terrains normalement plats, et scrutent les cailloux en apparence ordinaires qui pourraient être des outils taillés dans la pierre. Tous les indices sont bons à prendre pour savoir où creuser.

Vu du ciel, il est plus facile de repérer certaines caractéristiques du paysage dues à des vestiges. Les plantes sont par exemple plus épaisses au-dessus des structures en bois ensevelies. La télédétection aérienne permet en outre de situer les connexions régionales, comme des routes entre les sites.

Dans les zones densément boisées, les archéologues peuvent utiliser la technique Lidar (light detecting and ranging), un récent outil de télédétection créant une carte 3D détaillée du terrain. Une fois la végétation numériquement retirée, on obtient une vue détaillée des sites cachés par le feuillage.

Quand la zone de recherche est établie, il est temps de voir ce qui se cache dans la terre. Les archéologues y plongent des radars mesurant la résistivité électrique des sols: les structures en bois humide sont de bons conducteurs électriques. Il est également possible de creuser des puits d'essai, au petit bonheur la chance.

Facteur chance

Les archéologues ne négligent pas pour autant leur flair ni le facteur chance, qui s'avère être à l'origine de nombreuses trouvailles.

En Chine, l'armée de terre cuite vieille de 2.000 ans a été découverte par des agriculteurs qui creusaient des puits; en France, la grotte de Lascaux a été trouvée par hasard par quatre jeunes.

La cité disparue de Troie a été localisée en 1873 grâce à la persévérance d'Heinrich Schliemann, à sa lecture approfondie des descriptions géographiques présentes dans L'Iliade et à une bonne dose de chance.

L'année 2019 a été particulièrement fructueuse pour les scientifiques, qui ont découvert une nouvelle espèce humaine grâce à des restes d'os et de dents âgés de plus de 50.000 ans.

Newsletters

Une expérience sur la pauvreté montre que plus d'argent modifie le cerveau des bébés

Une expérience sur la pauvreté montre que plus d'argent modifie le cerveau des bébés

Des familles modestes ont été soutenues financièrement pendant un an.

Les jeunes chimpanzés aussi apprennent à casser des noix

Les jeunes chimpanzés aussi apprennent à casser des noix

Une nouvelle étude vient fragiliser encore un peu plus l'hypothèse voulant que seuls les humains seraient capables d'une «culture cumulative».

La voiture électrique n'est pas à elle seule LA solution

La voiture électrique n'est pas à elle seule LA solution

Incontestablement, la voiture du futur doit être électrique. Mais la disparition du moteur thermique suffira-t-elle à résoudre tous les problèmes? À quel rythme doit se faire la substitution? La polémique continue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio