Égalités / Société

Une minorité de femmes dans le jury du procès Weinstein

Temps de lecture : 2 min

Ses avocats ont tout fait pour éviter que les juré·es aient le profil des plaignantes.

Harvey Weinstein quitte le tribunal, à New York, le 16 janvier 2020. | Scott Heins / AFP
Harvey Weinstein quitte le tribunal, à New York, le 16 janvier 2020. | Scott Heins / AFP

Le processus de sélection des juré·es au procès d'Harvey Weinstein vient de se terminer ce vendredi 17 janvier. Il sera constitué de sept hommes et cinq femmes. Six hommes blancs et un noir, deux femmes noires, une latina et deux blanches.

Les avocats du producteur déchu ont tout fait pour éviter les femmes blanches, le profil de la plupart des victimes de leur client. Aux États-Unis, avant un procès prend place une session appelée voir dire, durant laquelle les avocats des deux parties demandent aux potentiel·les juré·es comment telle ou telle information pourrait affecter leur partialité, afin de les sélectionner.

Jeudi 16 janvier, alors qu'aucune femme blanche ne figurait encore dans le jury, la procureur Joan Illuzzi-Osborn accusait la défense de Weinstein de vouloir éliminer «systématiquement» les jeunes femmes blanches du jury potentiel.

Lors du dire voir, la défense était très directe dans ses questions, demandant notamment aux jurées si elles avaient déjà été victime d'agressions sexuelles et si elles pensaient qu'il «est possible d'avoir des relations sexuelles consensuelles avec quelqu'un puis déclarer plus tard qu'elles ne l'étaient pas».

Éviter les femmes blanches et les féministes

Selon Buzzfeed News, une femme a été exclue du jury pour l'image de couverture de son profil Facebook, photo de l'une des Marches des femmes organisées après l'élection de Donald Trump accompagnée de la légende «Si vous n'êtes pas révolté, c'est que vous ne prêtez pas assez attention».

Une femme, autrice d'un livre sur les dynamiques de pouvoir à l'oeuvre au sein d'un couple entre une femme jeune et un homme plus âgé a par contre été retenue, malgré les protestations de la défense.

Les discours d'ouverture de chaque partie, qui ouvriront le procès, débuteront le 22 janvier à New York. La partie civile est constituée de deux des plus de cent femmes ayant accusé Weinstein d'agressions sexuelles et de viols. Quatre autres femmes seront attendues pour témoigner. Le producteur risque la prison à perpétuité.

Newsletters

Urgences et confinement: respecter ou pas la loi sur l'IVG?

Urgences et confinement: respecter ou pas la loi sur l'IVG?

Le gouvernement garde le silence face à l'appel de soignant·es et de personnalités politiques qui s'inquiètent du risque qui pèse sur le droit à avorter pendant l'épidémie.

Migration: quand le stigmate change de camp

Migration: quand le stigmate change de camp

Le cas des Européen·nes bloqué·es ou expulsé·es de pays étrangers nous invite à réfléchir au sens profond de la liberté de circulation.

La Hongrie veut mettre fin à la reconnaissance des personnes trans

La Hongrie veut mettre fin à la reconnaissance des personnes trans

La crise du coronavirus est décidément un bon prétexte pour le gouvernement Orbán.

Newsletters