Société / Monde

Le réchauffement climatique augmentera les accidents et les agressions mortelles chez les jeunes

Temps de lecture : 2 min

À +2°C, les jeunes Américain·es seront également davantage sujet·tes aux suicides, selon une nouvelle étude scientifique.

Par temps chaud, le risque de noyade augmente. | Éric Cabanis / AFP
Par temps chaud, le risque de noyade augmente. | Éric Cabanis / AFP

Fonte des glaces, élévation du niveau de la mer, disparition d'espèces animales: le réchauffement climatique apporte avec lui son lot de mauvaises nouvelles.

Une récente étude publiée dans la revue Nature Medicine vient ajouter une autre ligne à cette funeste liste. La hausse des températures augmenterait le nombre de décès «par blessures» chez les jeunes aux États-Unis. Par blessures, l'étude fait référence aux morts dues aux accidents, aux agressions et aux suicides.

Une précédente étude avait déjà tissé un lien entre réchauffement climatique et conflits dans le monde, mais aucune n'avait jusqu'ici établi de corrélation avec ce type d'accidents mortels.

Cette nouvelle recherche, réalisée par l'Imperial College de Londres et la Columbia University de New York, s'est appuyée sur une analyse de 6 millions de décès dus à ce type de blessure aux États-Unis. Ces données ont été mises en parallèle avec l'évolution des températures entre 1980 et 2017. Les scientifiques se sont ensuite penchés principalement sur les décès survenus dans les mois où les températures moyennes étaient 2°C supérieures à la normale.

En partant de ces analyses, l'équipe de recherche a calculé qu'une augmentation de 2°C –seuil limite de hausse fixé comme objectif par les principales nations du monde– entraînerait environ 2.100 morts par blessures mortelles supplémentaires chaque année rien qu'aux États-Unis.

Les raisons pour lesquelles tous ces décès augmenteraient par temps chaud ne sont pas encore entièrement comprises par les scientifiques.

Une partie estime tout de même que les jours de forte chaleur poussent les personnes à sortir davantage, à passer plus de temps à l'extérieur et à boire plus d'alcool, ce qui pourrait favoriser les accidents et les agressions. Quant au suicide, les fortes températures seraient associées à des niveaux plus élevés de détresse mentale, en particulier chez les jeunes.

Les 15-34 ans

Juste devant les 45-64 ans, ce sont les 15-34 ans qui serait le groupe d'âge le plus touché. Dans cette tranche, l'étude a observé une recrudescence de décès à +2°C, dont 42% dans des accidents de la route et 30% par suicide.

Selon cette même étude, les hommes seraient davantage concernés, avec 84% de décès supplémentaires. Cependant, une bonne nouvelle (assez inattendue) apparaît dans cette succession de chiffres affligeants: des chaleurs élevées entraîneraient une baisse des décès des personnes âgées dus à une chute. Probablement parce qu'il y aura moins de neige et de verglas sur lesquels glisser.

Dans le dernier rapport du Giec de 2014, le pire scénario prévoyait +4,8°C par rapport à la période pré-industrielle. Si l'on se fie à cette dernière hypothèse, l'augmentation des décès par accident, suicide et agression pourrait être bien plus élevée.

Newsletters

Extase et quête de sens: dans les pensées des cyclo-nomades

Extase et quête de sens: dans les pensées des cyclo-nomades

[Épisode 5] Pour beaucoup, pédaler à vélo permet de se perdre dans ses réflexions et de philosopher. Quitte à tout changer au retour du voyage.

La semaine imaginaire de Gérald Darmanin

La semaine imaginaire de Gérald Darmanin

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Terrorisme en France: comment lutter contre l'islam radical?

Terrorisme en France: comment lutter contre l'islam radical?

Le discours d'hommage d'Emmanuel Macron à Samuel Paty a été globalement salué. Et maintenant?

Newsletters